PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



Cours Magistral .pdf


Original filename: Cours Magistral.pdf
Title: CM Psychologie du développement
Author: Vicky

This PDF 1.5 document has been generated by Microsoft® Word 2010, and has been sent on pdf-archive.com on 29/01/2013 at 17:42, from IP address 194.57.x.x. The current document download page has been viewed 1174 times.
File size: 541 KB (3 pages).
Privacy: public file




Download original PDF file









Document preview


CM Psychologie du développement

Semestre 4

N° du cours : 284 ; clé MOODLE : s6y9dr

Cours du 25.01.13

Enseignant :Thierry ROUSSEAU

MATURITE ET VIEILLESSE
Plan général

I.

LE DEBUT DE L’AGE ADULTE (20-40 ANS)
A.

LE DEVELOPPEMENT PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE, COGNITIF
1.

LES FONCTIONS PHYSIQUES

C’est la fin de l’adolescence, au niveau physique c’est à ce moment-là que le corps atteint son apogée, que
les capacités physiques sont optimum. Ceci dit, elle est longue et, y compris dans cette période, on observera
un certain nombre de modifications et la baisse des capacités physiques va commencer assez tôt (la trentaine).
Tout dépend des différentes fonctions.
-

-

Cœur et poumons (diminution régulière de la capacité maximale ; 1% / an)
Force et vieillesse (baisse vers la trentaine)
Capacités de reproduction (femme : entre 20 et 30 ans que la fertilité est importante ; les hommes :
aucun changement notable dans cette période du jeune adulte)
Système immunitaire (de moins en moins performant avec l’avancé en âge)
Santé physique (période où les individus ont le moins de pathologies qui les accompagnent ; cause
principale de décès : les accidents – facteur influant : le niveau socio-économique ; mais influence de
la toxicomanie et de l’alcoolisme)
Santé mentale (les risques de troubles affectifs sont élevés durant cette période ; 25-45 ans ;
dépression, anxiété, schizophrénie – période qui peut être difficile parce que remplie de risques
personnels importants – professionnel, individuel. Surtout les femmes qui sont plus à risque dans
cette période parce que ce sont surtout elles qui doivent assumer un maximum de rôles)

L’exercice physique va modifier les capacités et donc, leur diminution.

2.

LES FONCTIONS COGNITIVES

Au cours de cette période, l’individu est au maximum de ses capacités et atteint le meilleur de ses
performances. S’il y chute, elle est limitée, ne touche pas toutes les fonctions. Il y a une grande hétérogénéité
des capacités selon les individus et des facteurs aussi bien environnementaux que sur les styles de vie ou
l’hérédité.
Avant, on utilisait le QI pour déterminer les capacités cognitives d’une personne. Mais cela se faisait que
sur une seule capacité cognitive ce qui n’est pas possible puisqu’on voyait une progression jusqu’à
l’adolescence puis une régression. On utilise donc les études transversales. Les longitudinales sont difficiles à
mener parce qu’il existe une forte mortalité expérimentale, aussi bien chez les personnes interrogées que chez
les chercheurs.

Page 1

CM Psychologie du développement
-

-

Semestre 4

Capacités cognitives globales (pas de détérioration des habiletés, on peut observer des améliorations
de certaines capacités cognitives avec l’âge = le langage ; étude Schaie (1989), certaines capacités
cognitives régressent mais certaines peuvent encore progresser)
Mémoire – modèle de BADDLEY
MCT

Mémoire sensorielle

MLT

Mémoire de travail

Administrateur

explicite

sémantique

implicite

épisodique

procédurale

perceptive

Central

boucle articulatoire

registre visuo-spatial

encodage, stockage, récupération

Amorçage,
apprentissage

La mémoire étant probablement une des fonctions cognitives qui va subir le plus les effets de l’âge mais
dont on ne parle pas de manière uniforme. Tous les processus mnésiques ne sont pas touchés de la même
manière. Dans cette période, la mémoire est au maximum, ou du moins peut l’être. Tout dépend comment et si
on l’utilise. Cela dépend de plusieurs facteurs (utilisation efficace et sur la durée). C’est surtout la mémoire de
travail qui est touchée. Avec l’âge, il est bcp plus difficile de gérer deux informations en même temps et
l’encodage qui va aussi subir les effets de l’âge. On stocke plus difficilement les informations, il faut
l’information soit présentée plus longtemps pour qu’on puisse la retenir.
-

Changement de la structure cognitive

La pensée formelle atteint un plafond au début de l’âge adulte ; selon la pensée piagétienne, c’est la
capacité d’un individu de résoudre un problème, la logique, le raisonnement logico-mathématique était le
support de la théorie piagétienne. Elle est aussi sommet de ses performances au début de l’âge adulte.
Mais, à partir de ce moment-là, on acquiert progressivement une autre façon d’aborder, de résoudre, les
problèmes. La transition vers la pensée plus pragmatique (Labouvie-Vief) : imaginaire, métaphore
Pensée « postformelle » = découverte problèmes (Arlin), relativité (Perry). On prend conscience que les choses
sont relatives. On peut admettre qu’à tout problème, il n’y a pas forcément une solution.
Est-ce que c’est une forme supérieure de pensée qui émerge à l’âge adulte ? En tout cas, elle est importante à
acquérir. Si elle n’émerge pas, elle peut entraîner des difficultés psychologiques.
-

Modèle du vieillissement physique et cognitif

On peut proposer le modèle de Denney. A tous les âges de la vie, il est possible d’améliorer ses performances.
SCHEMA. Y compris chez le jeune adulte, on peut observer des différences.
-

Différences individuelles

Elles peuvent être inter et intra individuelles. Il pourra voir ses capacités dans tel ou tel domaine diminuer.

Page 2

CM Psychologie du développement
o

Semestre 4

Hygiène de vie et effet à long terme

Bonnes habitudes de vie et âge - critères : activité physique, tabac, poids, alcool, petit déjeuner, grignotage,
sommeil. SCHEMA
o

Soutien social

Lorsque le soutien social est approprié, il augmente l’espérance de vie et présente un risque moins élevé de la
maladie, de décès et encore même de dépression. Surtout en cas de stress.
o

Sentiment de maîtrise (Bandura)

L’importance, c’est la perception que l’individu aura de l’aide qu’on lui apporte, aussi bien des amis, de la
famille des proches, bien plus que le nombre de personnes, c’est l’impact de l’aide. « L’efficacité subjective »
L’impression que les gens ont des éléments qui leur arrivent, la façon de les gérer etc, plutôt que la réalité
objective des choses. Les gens optimistes sont ceux qui ont l’impression de maîtriser tous les éléments de la vie
contrairement aux pessimistes qui ont tendance à croire qu’ils ne contrôlent rien du tout. L’intimité ne se
partage pas qu’avec une seule personne ; ça peut aussi être les amis, la camaraderie.

B.
II.

III.

LE DEVELOPPEMENT DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA PERSONNALITE

L’AGE ADULTE MOYEN (40-60 ANS)
A.

LE DEVELOPPEMENT PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE, COGNITIF

B.

LE DEVELOPPEMENT DES RE LATIONS SOCIALES ET DE LA PERSONNALITE

L’AGE ADULTE AVANCE (60 ANS – MORT)
A.

LE DEVELOPPEMENT PHYSIQUE, PSYCHOLOGIQUE, COGNITIF

B.

LE DEVELOPPEMENT DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA PERSONNALITE

C.

PSYCHOPATHOLOGIE (DE LA PERSONNE AGEE)

Page 3


Cours Magistral.pdf - page 1/3
Cours Magistral.pdf - page 2/3
Cours Magistral.pdf - page 3/3

Related documents


cours magistral 2
cours magistral 2
cours magistral 3
cm developpement
cm developpement
cm developpement


Related keywords