PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



Cours Magistral .pdf


Original filename: Cours Magistral.pdf
Title: CM Psychophysiologie
Author: Vicky

This PDF 1.5 document has been generated by Microsoft® Word 2010, and has been sent on pdf-archive.com on 29/01/2013 at 21:55, from IP address 89.93.x.x. The current document download page has been viewed 940 times.
File size: 597 KB (4 pages).
Privacy: public file




Download original PDF file









Document preview


CM Psychophysiologie

Semestre 4

Cours du 24.01.13

I.

INTRODUCTION

Objectifs :
-

II.

Fonctionnement normal de la transmission synaptique dans le SNC
Notions sur des pathologies liées à des anomalies du SNC
Savoir expliquer le mécanisme d’action des substances thérapeutiques employées pour traiter ces
maladies

DYSFONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

Ce dysfonctionnement, dans sa forme la plus radicale, peut être lié à une rupture de communication
dans les réseaux de cellules nerveuses. Cette communication anormale déclenche des anomalies qui peuvent
être visibles ou invisibles et, dans les cas les plus graves, on va aboutir à un certain nb de pathologies, des
troubles mentaux avec un éventail de gravité allant de la simple gène à l’hospitalisation.
Il y a trois grands types de maladies :
-

-

Neurodégénératives : le SN dégénère au cours du temps. Ce sont des maladies qui apparaissent
surtout dans les populations âgées ; le facteur de risque principal étant l’élévation dans l’espérance de
vie. (ex : la MA)
Dysfonctionnements cérébraux héréditaires : c’est une pathologie qui est liée à la combinaison du
matériel chromosomique du père et de la mère chez l’enfant. (ex : l’autisme)
Comportementales ou psychiatriques : ces maladies sont attribuées à des mutations sociétales, il y a
une certaine inadaptation de l’indiv face à l’environnement qui l’entoure. (ex : anxiété, dépression, la
manie / troubles maniaco-dépressifs, la schizophrénie → comporte à la fois une partie génétique, une
partie environnementale et lorsque la confrontation des deux, la pathologie apparaît)

Comment étudier les maladies du SN ?
On utilise les animaux dont le réseau de neurones est proche de celui de l’Homme (surtout chez le rat et la
souris). Le comportement d’un rat et d’une souris est assez proche de celui de l’être humain (empathie,
coopération, agressivité, dépendance etc). Comme on connaît très bien les gènes des rats et de la souris, on
peut déclencher des mutations proches de celles de l’Homme. Mais la schizophrénie est une pathologie
humaine, chez les souris, on peut déclencher une certaine pathologie dont les symptômes sont proches de
celles que l’on peut observer chez l’être humain.
Ce n’est pas une idée récente ; DARWIN : étude de la transmission du sentiment de peur de génération en
génération.
On peut aussi utiliser d’autres animaux qui posent des problèmes d’éthiques comme les grands primates.

III.

LES ETRES VIVANTS SONT COMPOSES DE MATIERE

On va voir trois grandes parties :
-

Le fonctionnement normal
Le fonctionnement pathologique
Le traitement

2e année
1

CM Psychophysiologie

Semestre 4

Il n’y a pas un esprit et une matière séparés.
Les êtres vivants sont composés de matière. On peut l’étudier en la divisant en niveaux d’organisation :

-

- Niveau chimique (composés d’atomes
qui vont s’organiser pour former des molécules –
eau (H²O) ou plus complexes comme l’ADN ; les molécules en elles-mêmes ne sont pas la vie, il faut il
va falloir regrouper une série de molécule pour former une structure qui sera l’unité de la base du
vivant)
Niveau cellulaire (invisible à l’œil nu)
Niveau tissulaire (les cellules se sont regroupés, il est visible à l’œil nu (ex : la peau))
Niveau organique (plusieurs couches de tissus qui forment un organe visible qui aura une certaine
fonction dans l’organisme)
Niveau systémique (formé de plusieurs organes pour former un système tel que le système digestif)
Niveau de l’organisme entier (composé de plusieurs milliards de cellules, avec plusieurs systèmes
musculaires, squelette, immunitaire, le cerveau)

Le corps est composé d’eau liquide.

A.

LA CELLULE ET SES COMPOSANTS

Elle est invisible à l’œil nu. Le premier organique de la cellule est le noyau, il contient une information
génétique qui est transmissible au cellule fille.
L’énergie est apportée par la mitochondrie, elle utilise de l’oxygène, des nutriments et cette combinaison va
produire de l’énergie et des déchets.
La production de protéine. L’ADN va dire qu’elle protéine il faut produire. Pour qu’elles soient produites il faut
des acides aminés. Parfois, les protéines sont produites mais pas actives.
C’est le rôle de l’appareil de Golgi va modifier un peu les protéines et elles vont devenir actives. Elles
feront alors fonctionner la cellule. Mais, comme toutes choses sur Terre, elles ont une durée de vie limitée. Il y
a donc dans les cellules un système de recyclage.

2e année
2

CM Psychophysiologie

Semestre 4

Le lysosome a pour but de dégrader les vieilles protéines, qui redeviennent des acides aminés qui vont
resservir à la synthèse de protéines.
La frontière la plus externe de la cellule : elle est composée d’une très fine couche de matière appelée
membrane plasmique. Elle permet le contrôle de ce qui rentre et ce qui sort de la cellule.
On peut alors définir deux environnements :
-

Un milieu intracellulaire : dans la cellule
Un milieu extracellulaire : à l’extérieur de la cellule

Eau et les ions sont très importants pour expliquer le fonctionnement des neurones (sodium, potassium,
chlorure, calcium)

B.

LA MEMBRANE PLASMIQU E

Deux couches de lipides se font face, on
trouve aussi du cholestérol. La membrane
plasmique est imperméable. Pour permettre
le passage d’une membrane à l’autre existe,
elles contrôlent le passage. Elle est
constituée de protéines, elles vont
littéralement traverser la membrane
plastique. Les protéines seront en contact
avec le milieu extra et intracellulaire.
Parmi toutes les protéines, on va s’intéresser
au canal ionique. Le canal ionique est une
structure protéique transmembranaire. Il a
donc la bicouche phospholipidique. Il est composé de plusieurs protéines. Elles vont s’assembler pour former
une structure qui traverse la membrane = structure quaternaire.

Il existe des moments où le passage n’est plus possible : si on réduit le
diamètre du canal, la matière ne peut pas passer. Cela varie en fonction
du diamètre du canal central (étroit ou large). Le passage d’un état à
l’autre est possible grâce à des molécules.
Les canaux ioniques sont en interaction avec les molécules.

2e année
3

CM Psychophysiologie

IV.

LE MILIEU INTERIEUR

V.

NOTION D’HOMEOSTASIE

VI.

LES NEURONES : PARTICULARITES FON CTIONNELLES

Semestre 4

2e année
4


Cours Magistral.pdf - page 1/4
Cours Magistral.pdf - page 2/4
Cours Magistral.pdf - page 3/4
Cours Magistral.pdf - page 4/4

Related documents


cours magistral 5
cours magistral 3
cours magistral 1
td psychophysiologie
sv2 chap 3 partie 2 comple ment
cours magistral


Related keywords