Programme Fr .pdf

File information


Original filename: Programme-Fr.pdf
Title: Pages from Programme-draft-v4-3.pdf
Author: DestandauA

This PDF 1.4 document has been generated by Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Acrobat Distiller 8.1.0 (Windows), and has been sent on pdf-archive.com on 29/01/2013 at 10:21, from IP address 80.87.x.x. The current document download page has been viewed 1175 times.
File size: 665 KB (16 pages).
Privacy: public file


Download original PDF file


Programme-Fr.pdf (PDF, 665 KB)


Share on social networks



Link to this file download page



Document preview


Libre circulation des produits alimentaires:
Améliorer la sécurité alimentaire en Afrique de l'Ouest par le
développement du commerce intra-régional

29-31 janvier 2013
Accra, Ghana

Programme
Please see reverse side for English

Table des matières

Avant-propos ............ . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............. 3
Premier jour: Forum pour l’Action du Secteur Privé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............. 4
Deuxième et troisième jours: Dialogue Public-Privé . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............. 6
Biographies des conférenciers . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . ............. 11
Acronymes ................. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ............. 16
Please see reverse side for English
Suivez-nous:
www.agribizafrica.org/fr
conference@agribizafrica.org

@AgribizAfricaFr (#foodtrade)

www.facebook.com/AgribizAfricaFr

Pour visionner des vidéos sur le thème de la conférence: www.youtube.com/AgribizGhana

Avant-propos

L’Afrique de l’Ouest fait face à d’importants défis en matière de sécurité alimentaire ; mais elle recèle également du fort potentiel dont elle aura
besoin pour surmonter ces défis. Sa forte croissance démographique, la montée de la pauvreté urbaine, la faible productivité des cultures de
base, les effets du changement climatique, et la détérioration des ressources naturelles, sont d’autant de facteurs qui pourraient nuire à la sécurité
alimentaire et la résilience des populations à l’avenir, surtout si ne cessent les troubles politiques de la région. En contrepartie, la possibilité
réelle d’augmenter la production, en rehaussant notamment la productivité, est prometteuse, tout comme l’incitation que représentent les vastes
marchés des zones urbaines de plus en plus concentrées.
Partout dans le monde, force est de constater qu’investir dans l’agriculture—un secteur qui ne représente aujourd’hui plus que 35% du PIB ouestafricain, mais emploie 60% de la population—reste la meilleure manière d’engendrer une croissance soutenue, rapide, et profitant aux pauvres.
Étant donné la diversité des zones agro-écologiques en Afrique de l’Ouest, le commerce régional est, depuis toujours, ce qui permet à la région
de subvenir à ses besoins alimentaires. En fait, l’Afrique de l’Ouest est une région composée de pays interdépendants en matière de sécurité
alimentaire. En 1990, le Schéma de Libéralisation des Echanges de la CEDEAO a été lancé pour encourager l’intégration des états ouest-africains
par le biais de la libre circulation des biens et des personnes à travers la région.
Aujourd’hui, en 2013, la sécurité alimentaire et la croissance économique, deux fondements de la résilience, ne seront réalisées qu’à condition
que soient supprimées les nombreuses contraintes au libre échange des denrées de base de la région (le bétail, le maïs, le mil, le sorgho, le niébé,
les oignons, etc.). Ainsi, les producteurs devront parvenir à tirer profit des marchés transfrontaliers, les consommateurs, acheter des aliments
transportés de manière efficace et à bas prix, et les transformateurs, investir en profitant des économies d’échelle régionales.
Les contraintes au libre échange sont complexes ; elles impliquent de nombreux acteurs à différents niveaux. L’objectif ambitieux de cette
conférence, « Libre circulation des produits alimentaires : Améliorer la sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest par le développement du commerce
Intra-régional, » est de mettre en route les mesures nécessaires pour libérer le plein potentiel du commerce régional afin d’aider à sauvegarder la
sécurité alimentaire de la région. Ces mesures seront principalement prises par vous qui participez à cette conférence : représentants de la société
civile, des Etats, du secteur privé, et des partenaires techniques. Cette conférence vous offre un forum dédié à la définition de ces mesures, ainsi
que des modalités et mécanismes de suivi qui s’imposent. Et, surtout, elle est pour vous l’occasion d’apporter votre appui, et de partager vos
points de vue. Nous espérons que vous répondrez à l’opportunité et au défi voulus par cette conférence, d’avoir un impact durable sur la sécurité
alimentaire de la région par le biais du commerce régional.

Au nom de la CEDEAO

Au nom du Gouvernement des États-Unis

Près de 22 ans après la validation
du Schéma de Libéralisation des
Echanges de la CEDEAO (SLEC), les
acteurs économiques de la région
décrivent encore le commerce comme
étant compliqué, cher, et imprévisible.
Le temps est venu de mettre plus
systématiquement en œuvre le
protocole du SLEC pour le libreéchange des marchandises, et de forger une véritable intégration
régionale. Il faudra pour cela mieux prendre conscience des
réglementations qui sont déjà en place, clarifier les droits et
responsabilités de chacun, et améliorer leur mise en œuvre. Il est
l’heure de s’engager à des actions spécifiques qui mèneront à la
mise en œuvre du protocole du SLEC. Le changement reposera
sur l’information et l’engagement. La conférence Libre Circulation
des Produits Alimentaires doit amorcer ce changement.

L’essor du commerce régional est
l’un des fondements de la stratégie
pluriannuelle des États-Unis pour la
sécurité alimentaire en Afrique de
l’Ouest, Feed the Future (Nourriture
pour l’Avenir), une stratégie dont la mise
en œuvre repose sur tout un réseau
de partenaires et d’acteurs à travers la
région. Les efforts financés par l’USAID
visent à améliorer la compétitivité du transport et de la logistique,
à réduire les barrières légales et réglementaires au commerce, et
à améliorer, par un travail de « facilitation de marché, » l’efficacité
des transactions sur le marché régional. L’USAID se réjouit de coparrainer la conférence Libre Circulation des Produits Alimentaires
avec la CEDEAO dans le but de progresser vers tous ces objectifs.
Nous invitons toutes les personnes présentes à profiter de cette
occasion pour faire décoller le commerce en tant que moteur de
croissance, et afin de renforcer la résilience des ménages à travers
toute la région.

Dr. Marc Atouga
Commissaire chargé de l’Agriculture, de
l’Environnement et des Ressources en
Eau de la CEDEAO

Mme. Candace Buzzard
Directrice de Agriculture et Chef de l’Equipe de
Croissance Economique USAID/Afrique de l’Ouest

WEST AFRICA

Premier jour: Forum pour l’Action du Secteur Privé
Tous les événements auront lieu dans la Ridge Arena, sauf mention contraire.

Lundi 28 janvier 2013

18h00-20h00 Espace piscine et Asante Hall

Mardi 29 janvier 2013

Le défi d’aujourd’hui: Définir ensemble les action de plaidoyer

Cocktails de bienvenue, networking, et visite de la Foire Commerciale

Facilitateur : M. Graeme Frelick, Consultant Senior, Training Resources Group
Le Forum pour l’Action du Secteur Privé réunit de nombreux acteurs du commerce intra-régional :
petits et grands, et représentant différents segments des chaînes de valeur allant de la production à la
transformation, du transport à la finance. Beaucoup ont déjà participé à un plaidoyer, y compris dans le
cadre des projets USAID ATP ; certains ont connu des succès isolés. Il manque pourtant un plan de plaidoyer
élaboré et validé au niveau régional, et une feuille de route pour le mettre en place avec la participation de
tous les acteurs. Les projets USAID ATP ont facilité la mise en place de plans régionaux de plaidoyer pour six
chaînes de valeur : le maïs, le riz, le bétail, le mil/sorgho, la volaille et les oignons. Ces plans de plaidoyer, et
d’autres réalisés dans le cadre d’autres projets, représentent un point de départ pour les groupes de travail
qui se réuniront au cours de ce Forum. A l’heure de cette rencontre, de nombreux acteurs du commerce
intra-régional ont déjà eu l’occasion de se réunir, en groupe ou individuellement, avec les projets USAID ATP
pour réfléchir aux composantes d’un plan d’action régional destiné à réduire les entraves au commerce qui
sévissent dans la région depuis des décennies. Ce Forum sera l’occasion pour les participants de réfléchir
ensemble à ces contraintes diverses et variées, et d’analyser leur impact sur le commerce intra-régional des
produits alimentaires de base.

“Ouvrez les frontières!
Laissons les produits
agricoles circuler
librement. Nous
sommes une seule
région et les biens
devraient pouvoir
circuler librement.”
Tom Gambrah, Directeur
Général, Premium Foods, Ghana

Les sessions prévues aujourd’hui seront l’occasion d’élaborer un plan d’action régional, centré sur les
mesures jugées les mieux à même d’améliorer les politiques et pratiques commerciales et d’ouvrir la libre
circulation des produits alimentaires de base dans la région. Cette première session cherchera à définir :
t Les défis prioritaires
t Comment agir efficacement
t Les rôles et responsabilités des acteurs
9h00-9h30

Un appel à l’action
Participants:
r M. Soumaïla Sanou, Président, Comité Interprofessionnel des Céréales du Burkina Faso (CIC-B)
r Mme. Adja Velegda, PDG, Groupe Velegda
r M. Rohit Raj, Directeur Engrais pour l’Afrique de l’Ouest, Olam International
r M. Ziad Hamoui, Directeur Exécutif, Tarzan Enterprise, et Président, l’Alliance Borderless
9h30-10h00

Vers l’intégration régionale : Comment expliquer les entraves au commerce, malgré les
accord de libre-échange ?
Présentateur : M. Salifou Tiemtoré, Directeur des Douanes, CEDEAO
10h00-10h30

Contraintes au commerce intra-régional : Obstacles majeurs et répercussions
Présentateur : Dr. Seydou Sidibé, Chef d’Equipe Adjoint, Projets USAID ATP
10h30-11h00 Espace piscine et Asante Hall
Pause café et session photos
11h00-11h30

Où en sommes-nous aujourd’hui? Accomplissements jusqu’à présent
Présentateurs:
r M. Lionel Guezodje, Président, Fédération des Unions de Producteurs du Bénin (FUPRO-Bénin)
r M. Timbila Thomas Sawadogo, Secrétaire Général Adjoint, Confédération des Fédérations Nationales de la
Filière Bétail/Viande de l’Afrique de l’Ouest (COFENABVI AO)
r Dr. Mima Nedelcovych, Associé, Schaffer Global Group

Foire Commerciale : 28 janvier : 17h30-20h00 ; 29-30 janvier : 7h30-9h00, pendant la pause et le déjeuner, et 17h30-20h00 (Asante Hall)

11h30-12h00

Présentation de l’ordre du jour : Groupes de travail, organisation, et résultats attendus
Présentateur: M. Graeme Frelick, Consultant Senior, Training Resources Group
12h00-13h30 Rouge : Bamfo Hall / Vert : Restaurant Homowo

Déjeuner
13h30-15h45

Groupes de travail : Définir les actions prioritaires de plaidoyer pour promouvoir une libre
circulation des produits alimentaires de base en Afrique de l’Ouest, et les éléments d’un
plan d’action définissant les responsabilités des acteurs
t Groupe de travail N°1: Tracasseries routières—Représentant du groupe : M. Ziad Hamoui, Directeur
Exécutif, Tarzan Enterprise, et Président, l’Alliance Borderless Prins Hall
t Groupe de travail N°2: Restrictions à l’exportation—Représentant du groupe : M. Ayefoumi Salif OlouAdara, Président, Centrale des Producteurs du Céréales du Togo (CPC) Ridge Arena
t Groupe de travail N°3: Certificats d’origine—Représentant du Groupe : M. Tom Gambrah, Directeur
Général, Premium Foods Volta Hall
t Groupe de travail N°4: Certificats phytosanitaires et vétérinaires—Représentant du groupe : Dr.
Mamadou Camara, COFENABVI AO Affram Hall
t Groupe de travail N° 5: Taxe sur la valeur ajoutée (TVA)—Représentant du groupe : M. Rohit Raj, Directeur
Engrais pour l’Afrique de l’Ouest, Olam International Britannia Lounge
15h45-16h15 Espace piscine et Asante Hall

“Je crois que toutes
nos difficultés viennent
d’un manque de
volonté quant à
l’application des textes.
Quand on parle
des pays membres
de l’UEMOA, moi je
crois qu’on doit avoir
les mêmes lois.”
El Hadj Issaka Sawadogo,
Président, COFENABVI AO, Côte
d’Ivoire

Pause café
16h15-17h30

Compte-rendu en session plénière

Horaires d’inscription et d’information : 28 janvier : 16h00-20h00 ; 29-30 janvier 7h00-20h00 ; 31 janvier : 7h00-19h00

5

Deuxième et troisième jours: Dialogue Public-Privé
Mecredi 30 janvier 2013

Accueil et ouverture
Facilitateur : Dr. Yamar Mbodj, Directeur Exécutif, HubRural
À bien des égards, l’environnement commercial en Afrique de l’Ouest reste peu propice au commerce
intra-régional des produits alimentaires de base locaux. Parmi les obstacles au commerce intra-régional,
on peut citer les restrictions aux exportations, dont les restrictions saisonnières, la corruption aux douanes
et sur les routes, et le peu d’infrastructure sur les itinéraires clés. Une amélioration des conditions du
commerce intra-régional pourrait avoir un effet multiplicateur dans divers domaines du développement
de la région : la sécurité alimentaire (en reliant les zones de surplus aux zones déficitaires), les revenus
agricoles (en élargissant les marchés agricoles accessibles aux agriculteurs de la région), l’investissement
privé (en améliorant les conditions commerciales et leur prévisibilité), et les entrées fiscales (en réduisant
le commerce informel « de brousse »). Le Dialogue Public-Privé soulignera les contraintes actuelles au
commerce, évaluera les solutions possibles, et tentera de déboucher sur un consensus entre les secteurs
public et privé sur la manière d’avancer. L’accent sera mis sur les contraintes pesant sur la libre circulation
des produits alimentaires de base dans la région et sur les mesures pour la faciliter, en passant par
l’amélioration des politiques et pratiques commerciales.
8h30-9h30

“Ils peuvent réclamer
n’importe quelle
somme lorsqu’ils vous
arrêtent. Lorsque vous
essayez de contester,
ils vous disent qu’à
moins de payer, vous
ne passerez pas.”
Ibrahim Puobe, Camionneur,

Cérémonie d’ouverture
r L’Honorable Hamid Ahmed, Commissaire pour l’Industrie et les Mines, la Libre Circulation et le Tourisme,
CEDEAO
r L’Honorable Gene Cretz, Ambassadeur des Etats-Unis au Ghana
r M. Tom Gambrah, Directeur Général, Premium Foods
r L’Honorable Clement Kofi Humado, Ministre-désigné de l’Agriculture, République de Ghana
9h30-10h00

Discours d’ouverture—Bâtir la nouvelle Afrique de l’Ouest : Sécurité alimentaire et
prospérité par l’intégration régionale
Présentateur : L’Honorable Dr. Cheikh Tidiane Gadio, ancien Ministre Senior des Affaires Etrangères de la
République du Sénégal et Président de l’Institut Panafricain de Stratégies

Ghana
10h00-10h20

Les changements impératifs
t Voix du terrain : Des opérateurs économiques d’Afrique de l’Ouest impliqués dans le commerce intrarégional témoignent des contraintes auxquelles ils font face dans leur travail quotidien (présentation vidéo)
t Plan d’action : Récapitulation des actions identifiées le premier jour pendant le Forum pour l’Action du
Secteur Privé—mené par un représentant du secteur privé choisi le premier jour
10h20-10h50 Espace piscine et Asante Hall

Pause café et session photos
10h50-11h20

Structurer le dialogue : Commerce intra-régional et sécurité alimentaire
Présentateur: Dr. Niama Nango Dembélé, Professeur, Michigan State University
11h20-11h40

Opportunités manquées, opportunités réalisées au sein de la CEDEAO: L’effet des barrières
au commerce sur l’investissement agroalimentaire
Présentateur : Dr. Mima Nedelcovych, Associé, Schaffer Global Group

Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest
L’insécurité alimentaire est une réalité affectant chacun des pays de l’Afrique de l’Ouest. Si les taux de
malnutrition restent les plus élevés dans le Sahel, les taux de malnutrition infantile et de retard de croissance
demeurent étonnamment élevés dans beaucoup de pays côtiers comme le Ghana, où le pourcentage
d’enfants en sous-poids est de 13%, et le pourcentage d’enfants en retard de croissance est de 23%. La
population régionale devant passer de 317 millions à plus de 400 millions d’ici 2020, et à 500 millions un
Foire Commerciale : 28 janvier : 17h30-20h00 ; 29-30 janvier : 7h30-9h00, pendant la pause et le déjeuner, et 17h30-20h00 (Asante Hall)

peu après 2030, la dynamique démographique sera un moteur majeur de la insécurité alimentaire. L’Afrique
de l’Ouest connaît une urbanisation rapide. D’ici 2020, le ratio rural-urbain actuel de 60-40 s’inversera et
seuls 40% de la population de la région résideront en zone rurale. Qui plus est, la population de l’Afrique de
l’Ouest demeurera extrêmement jeune. Actuellement, 60% de la population ont en-dessous de 20 ans ; et
les jeunes d’aujourd’hui seront bientôt les travailleurs de demain, cherchant un emploi dans une économie
plus en plus compétitif. D’autres facteurs joueront également sur la sécurité alimentaire de la région, à
savoir, l’évolution des rendements et de la rentabilité des principales cultures agricoles, la génération de
revenus en dehors du secteur agricole, et le changement climatique. Cette session servira à analyser les
besoins alimentaires d’aujourd’hui et de demain, les facteurs de la sécurité alimentaire régionale, et les
stratégies de réponse, en passant notamment par le développement de la résilience.
11h40-12h10

Perspectives sur la sécurité alimentaire en l’Afrique de l’Ouest jusqu’en 2025
Présentateur : Dr. Bio Goura Soulé, Chercheur, Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (LARES)
12h10-13h15

Table ronde : Comment assurer la sécurité alimentaire de la région ?

“Aujourd’hui il est
étonnant d’apprendre
qu’il coûte moins
cher d’envoyer des
produits du Nigéria
au Ghana par la mer
que par la route.”
Amit Agrawal, Vice Président
Senior, Olam West Africa, Ghana

Participants:
r Dr. Bio Goura Soulé, Chercheur, LARES
r M. Djibo Bagna, Président du Conseil d’Administration, Réseau des Organisations Paysannes & Producteurs
de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA)
r M. Jean-Marie Ackah, Président, Union des Organisations de la Filière Avicole de l’Afrique de l’Ouest (UOFA AO)
r M. Philip Heinrigs, Economiste, Club du Sahel
r Mme. Jeske van Seters, Chargée de Mission Adjointe pour la Sécurité Alimentaire au Centre Européen de
Gestion des Politiques de Développement (ECDPM)
r M. Moussa Cissé, Directeur du Programme Régional d’Appui Accès aux Marchés, CILSS
13h15-14h30 Rouge: Bamfo Hall / Vert: Restaurant Homowo

Déjeuner

Commerce intra-régional en produits alimentaires de base en
Afrique de l’Ouest
Le commerce intra-régional a toujours existé en Afrique de l’Ouest. Il correspond notamment à la variété
agro-écologique qui caractérise la région, et aux avantages comparatifs des uns et des autres : on cultive
le maïs dans les zones humides, le mil et le sorgho dans les zones plus sèches, et on élève le bétail dans les
zones subhumides à arides. Même si les statistiques ne sont pas tout à fait fidèles à la réalité du commerce
intra-régional, il est clair que les volumes échangés sont signifiants. Le commerce intra-régional offre
d’importants marchés aux producteurs et transformateurs de la région et améliore la sécurité alimentaire.
En travaillant en étroite collaboration avec des associations professionnelles, l’USAID ATP collecte depuis
2009 des données sur le commerce intra-régional dans des chaînes de valeur importantes. Depuis de janvier
2013, c’est le CILSS qui diriger cette collecte de données. De septembre à novembre 2012, l’USAID ATP a
réévalué les flux commerciaux en Afrique de l’Ouest, en incluant de nombreux corridors précédemment
non-étudiés, afin de mieux comprendre et estimer le mouvement de marchandises agricoles en Afrique de
l’Ouest. Les données collectées depuis 2009 par le projet seront comparées aux données publiques afin de
mieux cerner l’ampleur des flux commerciaux en Afrique de l’Ouest.

“Et si possible, en
ce qui concerne le
transport des produits
alimentaires, on devrait
permettre la libre
circulation, car c’est
pour la consommation
de la population.”
Phebe M. Usu, Commerçante,
Nigeria

14h30-15h00

Évaluation du volume et de la valeur des produits alimentaires de base échangés dans la sous-région
Présentateur : Dr. Henri Josserand, International Consultant
15h00-16h15

Table ronde: Quel avenir pour le commerce intra-régional en produits alimentaires de base ?
Moteurs de croissance et horizons
Participants:
r Dr. Henri Josserand, International Consultant
Horaires d’inscription et d’information : 28 janvier : 16h00-20h00 ; 29-30 janvier 7h00-20h00 ; 31 janvier : 7h00-19h00

7

Deuxième et troisième jours: Dialogue Public-Privé (suite)

r L’Honorable Hanna S. Tetteh, Ministre désigné des Affaires étrangères et de l’Intégration Régionale de la
Republique du Ghana
r M. Issaka Sawadogo, President du Conseil d’Administration, COFENABVI AO
r Mme. Adja Velegda, PDG, Groupe Velegda
r Mme. Marie-Andree Tall, Présidente, Association Afrique Agro Export (AAFEX)
r M. Abdal’Azeem McCalla, Directeur Général, Dantata Foods & Allied Products
r Dr. Jean-Christophe Maur, Economiste Senior, Vice-Présidence Afrique, Banque Mondiale
r Mr. Louis-Philippe Diecket-Avit, Directeur Afrique de l’Ouest et Centrale des affaires economiques et
douaniere, Nestle
16h15-16h45 Espace piscine et Asante Hall

Pause café
16h45-18h15

Manifestations parallèles : A la découverte de nouvelles
initiatives autour du commerce intra-régional
1. Lancement du Réseau Ouest Africain des Céréales (West African Grains Network, WAGN)
Prins Hall
Facilitateurs : M. Soumaïla Sanou, Président, CIC-B, et M. Tom Gambrah, Directeur Général, Premium Foods

“Maintenant, le grand
défi, c’est que nos Etats
doivent se donner les
moyens d’appliquer
les engagements et
les mesures qui sont
prises pour rendre le
commerce régional
beaucoup plus fluide.”
Mamoudou Hassane, Conseiller
Technique, Direction Générale de
Sécurité Alimentaire du Niger

Le lancement du WAGN, lequel aura lieu en mars 2013, sera annoncé. Cette collaboration régionale a été
mise en route en 2009 sous la direction du CIC-B, par des acteurs du secteur privé de la chaîne de valeur
céréales avec l’appui des projets USAID ATP. Lors d’une rencontre régionale des acteurs céréaliers en
octobre 2012 à Ouagadougou, un groupe de travail composé de représentants du secteur privé de neuf
pays fut autorisé à constituer le WAGN. La mission du réseau est de promouvoir des échanges structurés,
et d’améliorer l’environnement réglementaire afin qu’il devienne plus favorable aux commerce céréalier
au sein de l’Afrique de l’Ouest. Pendant cette manifestation, le groupe de travail WAGN présentera le
réseau, décrira ses objectifs et domaines d’intervention, et mettra en avant les expériences d’Afrique l’Est
pertinentes aux conditions de l’Afrique de l’Ouest.

2. Rapprochement de l’Alliance Borderless avec des Associations représentant des chaînes
de valeur Ridge Arena
Facilitateur : M. Ziad Hamoui, Président, l’Alliance Borderless
L’Alliance Borderless est une campagne de plaidoyer du secteur privé pour l’intégration régionale et la
suppression des obstacles au commerce et au transport en Afrique de l’Ouest. Les participants à cette
manifestation parleront des priorités de plaidoyer des associations agricoles régionales et de leurs membres
afin d’aligner leurs priorités avec celles de l’Alliance Borderless et d’aider les associations à réaliser leur potentiel
régional. Sont invités les membres d’associations représentant des chaînes de valeur, les acteurs du secteur
privé de manière générale, et les acteurs du secteur public s’intéressant au travail de l’Alliance Borderless.

3. Systèmes d’information de marché Affram Hall
Facilitateur : M. Vincent Fautrel, Coordinateur de Programme Senior, Centre pour l’Agriculture et la Coopération
Rurale (CTA)
Cette manifestation sera l’occasion de parler des systèmes d’information de marché (SIM) et leur potentiel
de développement en Afrique de l’Ouest. L’accès à l’information de marché, actualisée et fiable, est l’une des
principales priorités des producteurs quand il s’agit de commercialiser leurs produits. Cette information est
également indispensable à la définition des politiques agricoles et alimentaires. La dernière décennie a vu
émerger de nouveaux types de SIM en Afrique, offrant un large éventail d’innovations technologiques et
organisationnelles. Un nombre d’organisations et d’entreprises sont en passe de mettre en place de nouveaux
business models (« modèles d’affaires ») intégrant des services d’information. Par ailleurs, les opérateurs
téléphoniques se tournent progressivement vers la recherche de services à valeur ajoutée à proposer à leurs
clients, et sont en train de développer de nouvelles collaborations avec des opérateurs SIM.
Foire Commerciale : 28 janvier : 17h30-20h00 ; 29-30 janvier : 7h30-9h00, pendant la pause et le déjeuner, et 17h30-20h00 (Asante Hall)

4. Comment mettre la finance au service du commerce regional ? Volta Hall
Facilitateurs : M. Kojo Osae-Addo, Consultant, USAID ATP, et M. Constantin Abarbieritei, Vice Président, Division
Croissance Economique Internationale, Abt Associates
Cette manifestation portera sur les problèmes de financement et de paiement qui portent atteinte au
commerce intra-régional, et surtout les échanges des produits de base produits et transformés dans la région.
Elle mettra l’accent sur les défis auxquels sont confrontés les acteurs des chaînes de valeur, et les solutions
que proposent les institutions financières présentes au Forum. Cette session dégagera des propositions de
produits et services financiers dont le développement aiderait à impulser les échanges commerciaux intrarégionaux.
9h00-9h15

Jeudi 31 janvier 2013

Récapitulatif des journées précédentes et présentation des objectifs d’aujourd’hui
Présentateur : Mme. Candace Buzzard, Directrice de Agriculture et Chef de l’Equipe de Croissance Economique
USAID/Afrique de l’Ouest

Commerce intra-régional et sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest
Facilitateur : Dr. Yamar Mbodj, Directeur Exécutif, HubRural
Il est clair que le commerce intra-régional sera crucial pour répondre à l’augmentation des besoins alimentaires
de demain et pour développer la résilience des systèmes alimentaires de l’avenir.
« Les marchés et le commerce alimentaires régionaux sont cruciaux pour la sécurité alimentaire de l’Afrique de
l’Ouest. Avec les changements dans les schémas d’implantation, en particulier le ratio entre les populations
urbaines et rurales et la proportion croissante de non-producteurs dans l’agriculture, les marchés en sont
arrivés à jouer un rôle essentiel dans la fourniture de nourriture aux ménage ouest africains… Il est nécessaire
de considérer les dimensions régionales et informelles du commerce lors de la conception de stratégies de
sécurité alimentaire. »
West African Futures, No 5, Club du Sahel et Afrique de l’Ouest
Cette session étudiera les relations entre la sécurité alimentaire et le commerce. Elle commencera par la
présentation d’une étude de cas sur le Niger, un pays à la fois très pauvre, soumis à l’insécurité alimentaire,
et très vulnérable aux risques environnementaux et anthropiques. Le Niger possède une longue et riche
histoire, bien documentée, dans le commerce intra-régional. Ses importations couvrent de 20% à 40% de ses
besoins alimentaires de base. Le Niger a également d’importantes exportations, dont le bétail, les haricots
niébé, et les oignons. La manière dont le Niger gère les questions de commerce intra-régional et de sécurité
alimentaire offre des leçons pouvant servir à toute la région. Cette session ouvrira avec la présentation de
l’état de la sécurité alimentaire et du commerce au Niger. Puis, une table ronde évaluera le lien entre la
sécurité alimentaire et le commerce intra-régional, et s’intéressera à la responsabilité collective des acteurs
pour améliorer la sécurité alimentaire.

“Dorénavant, nous
voulons que dès que
le camion charge, tu
prends un seul papier,
dès la frontière, tu
viens directement
sans tracasserie,
sans t’arrêter aux
différents barrages.”
Mamodou Simaga, Importateur
de bétail, Côte d’Ivoire

9h15-9h35

Commerce intra-régional et sécurité alimentaire au Niger
Présentateur : M. Roger Blein, Directeur, Bureau Issala
9h35-10h00

Discussion
10h00-10h30 Espace piscine et Asante Hall

Pause café
10h30-12h00

Table ronde : Quelles sont les mesures à prendre pour améliorer la sécurité alimentaire en
Afrique de l’Ouest par le biais du commerce intra-régional ? Rôles et responsabilités
Participants:
r Dr. Marc Atouga, Commissaire pour l’Agriculture, l’Eau et l’Environnement, CEDEAO
Horaires d’inscription et d’information : 28 janvier : 16h00-20h00 ; 29-30 janvier 7h00-20h00 ; 31 janvier : 7h00-19h00

9

r L’Honorable Hamid Ahmed, Commissaire pour l’Industrie et les Mines, la Libre Circulation et le Tourisme, CEDEAO
r M. Ibrahima Diémé, Commissaire pour le Développement Rural, les Ressources Naturelles, et l’Environnement,
Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA)
r M. Nebnoma Sawadogo, Président, Réseau des Chambres d’Agriculture de l’Afrique de l’Ouest (RECAO)
r M. Abel Gbetoenonmon, Président du Conseil d’Administration, Agence Afrique Performance
r Un participant du secteur privé, sélectionnés pendant le Forum pour l’Action du Secteur Privé du premier jour
12h00-13h30 Rouge: Bamfo Hall / Vert: Restaurant Homowo

Déjeuner

Priorités et modalités pour initier un changement de grande portée
Facilitateur : L’Honorable Dr. Cheikh Tidiane Gadio, ancien Ministre Senior des Affaires Etrangères de la République
du Sénégal et Président de l’Institut Panafricain de Stratégies

“Les Etats africains,
s’ils veulent vraiment
que l’agriculture
soit le moteur
de la croissance
économique, ...on
doit y porter un
intérêt particulier si on
veut effectivement
réduire la pauvreté.”
Ayéfoumi S. Olou-Adara,
Président, CPC, Togo

Réaliser un changement de grande portée nécessitera la participation de tous : les gouvernements
nationaux, les organisations et instituts régionaux, le secteur privé, la société civile, et les médias. Répondre
aux contraintes actuelles devra passer par un engagement fort, et la prise de mesures spécifiques, ainsi
que par un consensus sur le besoin d’adhérer à un calendrier spécifique, et la responsabilisation de tous
pour en assurer le suivi. Durant cette session, les représentants du secteur privé plaideront pour une série
de mesures concrètes qu’ils souhaitent voir au lendemain de cette conférence. Leurs propositions feront
ensuite l’objet d’un dialogue ouvert avec les décideurs nationaux et régionaux présents.
13h30-13h50

Résumé des points principaux de la conférence : Briefing des décideurs
Présentateur : Dr. Yamar Mbodj, Directeur Exécutif, HubRural
13h50-14h15

Plaidoyer du secteur privé : Mesures prioritaires pour réduire les entraves au commerce
intra-régional en Afrique de l’Ouest
Présentateur : Représentant du secteur privé sélectionné lors du Forum pour l’Action du Secteur Privé du
premier jour
14h15-15h45

Dialogue avec les décideurs régionaux et nationaux : Engagements, calendrier, et
responsabilités
15h45-16h15 Espace piscine et Asante Hall

Pause café
16:15-16:45

Cérémonie de clôture
r
r
r
r
r

Remerciements : Mme. Marjatta Eilittä, Chef de Projet, Projets USAID ATP
Dr. Marc Atouga, Commissaire pour l’Agriculture, l’Environnement et des Ressources en Eau, CEDEAO
Mme. Carleen Dei, Directeur de Mission par Intérim, USAID/Afrique de l’Ouest
Représentant du secteur privé sélectionné au cours de la conférence
L’Honorable Clement Kofi Humado, Ministre-désigné de l’Agriculture, République de Ghana

17h00-18h00 Botsio Auditorium

Conférence de presse
19h00-20h00 Espace piscine

Cocktails
Toast : M. Constantin Abarbieritei, Vice Président, Division Croissance Economique Internationale, Abt Associates
20h00-22h00 Asante Hall

Dîner de gala
Foire Commerciale : 28 janvier : 17h30-20h00 ; 29-30 janvier : 7h30-9h00, pendant la pause et le déjeuner, et 17h30-20h00 (Asante Hall)
Horaires d’inscription et d’information : 28 janvier : 16h00-20h00 ; 29-30 janvier 7h00-20h00 ; 31 janvier : 7h00-19h00
Les boissons pour les cocktails et pour le diner gala sont offertes par Abt Associates, Inc.

Biographies des conférenciers
Constantin Abarbieritei est Vice Président de la
Division Croissance Economique Internationale à Abt
Associates. Il supervise toute une gamme de projets
portant sur la sécurité alimentaire, le changement
climatique, et le développement du secteur privé.
Son portefeuille de projets en Afrique comprend
USAID ATP et des projets au Mali, au Soudan du Sud,
en Tanzanie, et au Mozambique. M. Abarbieritei a de
nombreuses années d’expérience avec les secteurs privé et public en Afrique, en
Asie du Sud-Est, en Europe de l’Est, et en Asie Centrale, où il a aidé à concevoir
et à mettre en œuvre des programmes de croissance économique. Avant de
rejoindre Abt, il a dirigé les services de développement international d’IBM et
de PricewaterhouseCoopers. M. Abarbieritei est titulaire d’un MBA/MPPM avec
option finance de l’Université de Yale, et d’un diplôme d’Économie avec option
commerce de l’Académie des Etudes Economiques de Bucarest en Roumanie.

Jean-Marie Ackah est le Président du Conseil
d’Administration de la Société Ivoirienne de
Productions Animales, et le Président Directeur
Général des Moulins de Côte d’Ivoire. M. Ackah
dirige également l’Inter-Profession Avicole Ivoirienne
(IPRAVI) et l’Union des Organisations de la Filière
Avicole de l’Afrique de l’Ouest (UOFAO/AO). Par
ailleurs, il est Conseiller du Commerce Extérieur de la
Côte d’Ivoire. Il détient des diplômes en Economie et en Gestion des Affaires de
l’Université de Côte d’Ivoire, et de l’IDRAC et l’Institut Français de Gestion (IFG)
en France.

L’Honorable Hamid Ahmed est le Commissaire pour
l’Industrie et les Mines, la Libre Circulation et le
Tourisme à la CEDEAO. Précédemment Ministre du
Commerce pour la République du Niger, il s’engage
pour la promotion des jeunes entrepreneurs.
M. Ahmed a occupé de hautes fonctions dans
l’administration—notamment en tant que Directeur
de l’Analyse Economique, Directeur des Entreprises
Publiques, Coordinateur du Programme pour la Privatisation des Entreprises
Publiques, Directeur Général du REDES, et Conseiller Economique à la Présidence
du Niger—ainsi que dans le Bureau du Premier Ministre. M. Ahmed a 27 ans
d’expérience professionnelle. Il a géré et dirigé plusieurs initiatives économiques
au Niger, dont un projet sur la sécurité alimentaire (Réseau Européen de Sécurité
Alimentaire, 1998-2001). Il est diplômé en Economie Appliquée de l’Institut
National des Statistiques de Rabat.

Lapodini Marc Atouga est le Commissaire pour
l’Agriculture, l’Eau et l’Environnement à la CEDEAO.
Il a plus de 30 ans d’expérience en économie
agricole et en développement rural. Depuis 1985,
il a beaucoup travaillé en Afrique de l’Ouest et
en Afrique Centrale, en tant que chef d’équipe,
économiste, et négociateur international pour des
organisations nationales et internationales (USAID,
IFAD, PNUD, FAO et la Commission de l’UEMOA), et partisan de réformer. Le Dr.
Atouga est expert en renforcement des capacités et en conception et mise en
œuvre de politiques de développement agricole et rural. Il fournit des conseils
politiques pour améliorer la gestion et l’évaluation de projets, identifie et
résout les contraintes à l’environnement commercial, et propose des stratégies
pour augmenter l’investissement et le commerce dans l’agriculture. Il a une
expérience considérable dans le développement des institutions et la formation
et conception de programmes du secteur public. Le Dr. Atouga est titulaire d’un
doctorat en Économie Agricole.

Djibo Bagna, d’origine nigérienne, se dédie, après
une carrière dans l’enseignement, à la cause paysanne
en rejoignant l’Association pour la Redynamisation
de l’Elevage au Niger (AREN), où il devient Secrétaire
Général puis Délégué Régional de Tillabéri. Il est
également le Président de la Plate-Forme Paysanne
du Niger (PFPN) depuis 2006, et Président du Conseil
d’Administration du Réseau des Organisations
Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest (ROPPA) depuis 2010. En août
2012, le ROPPA le nomme Président de la PAFO (Pan-African Farmers Organization)
avec pour mandat de pousser la reconnaissance du rôle des agriculteurs au niveau
de l’Union Africaine et des institutions de développement rural. Par ailleurs, M.
Bagna représente les organisations de la société civile africaine au niveau du
GAFSP (Global Agriculture and Food Security Program).

Roger Blein est agroéconomiste, et le Directeur du
bureau d’étude privé, le Bureau Issala, spécialiste
des politiques agricoles et des stratégies de sécurité
alimentaire. Il fournit depuis 2003 un appui technique
à la CEDEAO sur l’élaboration et la mise en œuvre de
l’ECOWAP/PDDAA. Il intervient en appui au HubRural
et aux organisations de producteurs en Afrique de
l’Ouest et du Centre. Depuis 1998, il a réalisé de
nombreux travaux et publications avec le CILSS et d’autres organisations dans le
domaine de la sécurité alimentaire et de la prévention et gestion des crises. Il a
notamment participé à plusieurs évaluations des réponses aux crises alimentaires
et nutritionnelles du Niger. Finalement, il a travaillé sur les politiques de stockage
et la gestion de l’instabilité des prix des produits alimentaires.

Candace Buzzard est une professionnelle du
développement international avec 24 ans
d’expérience dans l’agriculture et la gestion des
ressources naturelles. Elle a œuvré pour l’amélioration
des conditions de vie du bétail au Lesotho, et géré
des programmes centrés sur la gestion des ressources
fauniques, et les communautés qui en dépendent,
pour le Centre Régional pour l’Afrique Australe
de l’USAID. Le Dr. Buzzard a travaillé deux ans dans le domaine de la sécurité
alimentaire avec l’USAID/Zimbabwe, puis cinq ans avec l’USAID/Afrique de l’Est en
tant que Directrice du Bureau de la Croissance Economique. Elle est actuellement
Directrice de l’Agriculture et Chef de l’Equipe pour la Croissance Economique avec
l’USAID/Afrique de l’Ouest. Avant de rejoindre l’agence, elle a travaillé au Service
des Forêts des Etats-Unis et enseigné aux universités d’état de l’Oregon et de le
l’Utah.

Mamadou Camara est le Secrétaire Permanent de la
COFENABVI AO, chargé du renforcement des capacités
institutionnelles, techniques, et organisationnelles de
la Confédération et des fédérations nationales qui la
composent. De formation et profession vétérinaire
(bovins et petits animaux), M. Camara a occupé de
hautes fonctions au sein de l’administration malienne.
Il devient successivement 1) Directeur National de
l’Elevage, chargé de la politique nationale de protection sanitaire du cheptel et des
stratégies de lutte contre les grandes endémies ; 2) Président Directeur Général
de la Pharmacie Vétérinaire ; 3) Directeur des projets du Programme Alimentaire
Mondial ; et enfin 4) Directeur du Centre de Formation Pratique en Elevage. A sa
retraite, il crée un bureau d’études et de formation, Masimco, ayant pour vocation
le développement et la promotion de l’élevage au Mali et en Afrique.

11

Biographies des conférenciers (suite)
Moussa Cissé se charge depuis 2005 du Programme
Régional d’Appui Accès aux Marchés au CILSS. Ce
programme régional a pour objectif de promouvoir
et de renforcer le commerce régional des produits
agricoles et agroalimentaires à travers le renforcement
des capacités et la mise en réseau des opérateurs
économiques privés, l’organisation des conférences
régionales annuelles CORPAO, et le renforcement
des systèmes d’information nationaux. M. Cissé est cofondateur du Réseau
des Systèmes d’Informations Nationaux sur les Marchés en Afrique de l’Ouest
(RESIMAO) dont il a assuré pendant trois ans le rôle de Coordinateur Régional
Adjoint. Il a plus de 20 ans d’expérience dans les stratégies de régularisation des
marchés des céréales et le suivi des zones et populations à risques. Il est diplômé
en Sciences Economiques.

L’Honorable Gene A. Cretz est l’Ambassadeur des
Etats-Unis au Ghana. Diplomate de carrière depuis
32 ans, ses affectations comprennent des postes en
Afrique, au Moyen-Orient, et en Asie. Ambassadeur en
Libye de 2008 à 2012, il est Chef de Mission Adjoint
en Syrie de 2003 à 2004, et occupe le même poste
en Israël de 2004 à 2007. Il a également été Assistant
Secrétaire Adjoint pour le Proche-Orient (2007-2008),
Ministre-Conseiller aux Affaires Economiques et Politiques en Egypte, Conseiller
Politique Adjoint couvrant les Affaires Extérieures en Chine, et affecté en Syrie,
en Inde, en Israël, et au Pakistan. Pendant les années 1990, M. Cretz est Officier
pour les Affaires du Moyen-Orient à l’ONU. Avant de rejoindre le Département
d’Etat en 1981, il sert comme Volontaire du Corps de la Paix en Afghanistan.
L’Ambassadeur Cretz est diplômé d’anglais de l’Université de Rochester, et a un
Master en Linguistique de la State University College de Buffalo.

Carleene Dei est la Directrice de Mission par intérim
de l’USAID/Afrique de l’Ouest. Avant d’occuper ce
poste, elle veille, en tant que Directrice de la Mission
USAID/Haïti, à optimiser la participation des Etats-Unis
à la réponse des bailleurs au séisme catastrophique de
janvier 2010, et aux efforts de reconstruction du pays.
Le Dr. Dei a également servi comme Directrice de la
mission bilatérale et régionale à l’USAID/Afrique du
Sud, et de 2001 à 2005, comme Directrice de l’USAID/Afrique de l’Ouest. Elle a
également été Officier pour le Logement Régional et le Développement Urbain
en Côte d’Ivoire et en Afrique du Sud, et Directrice par intérim de l’organisme,
basé à Washington DC, qui oriente les stratégies et les approches techniques pour
les programmes en Afrique. Le Dr. Dei a un doctorat en Anthropologie Urbaine de
l’Université de Columbia, et est diplômée des universités de Harvard et Cornell.
Après 25 ans de carrière avec l’USAID, elle est gradée « Ministre de Carrière » avec
le Service Diplomatique des Etats-Unis.

Niama Nango Dembélé est Professeur de
Développent International avec le Groupe sur la
Sécurité Alimentaire du Département d’Economie
Agricole, Alimentaire et des Ressources de l’Université
Michigan State (MSU). Basé à Bamako au Mali, il dirige
le programme de recherche de MSU sur la sécurité
alimentaire en Afrique de l’Ouest financé par l’USAID,
la Fondation Syngenta et la Fondation Bill et Melinda
Gates. Le Dr. Dembélé est aussi membre de la commission scientifique du Comité
National de Recherche Agricole du Mali. Le Dr. Dembélé a obtenu une maîtrise
en Finance Publique de l’École Nationale d’Administration du Mali en 1979, une
maîtrise en Économie Appliquée de l’Université du Michigan en 1986, et un
doctorat en Économie Agricole de MSU en 1994.

Ibrahima Diémé est Commissaire chargé du
Développement Rural, des Ressources Naturelles, et
de l’Environnement à l’UEMOA. A ce poste depuis
2011, il travaille à mettre en place des politiques pour
soutenir les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de
la pêche, et de la foresterie. M. Diémé a activement
participé à la formulation de l’agenda régional sur la
sécurité alimentaire, en prenant part à de nombreuses
conférences, et en contribuant à la mise en œuvre de la Charte pour la Prévention
et la Gestion des Crises Alimentaires adoptée par les pays ouest-africains en
novembre 2011. Avant de devenir Commissaire, il occupe les postes de Directeur
Adjoint du Secrétariat de la Commission de l’UEMOA, d’Administrateur de la
Banque Ouest-Africaine de Développement, et Gouverneur de la Banque Africaine
de Développement. Economiste de formation, M. Diémé a une vaste expérience
dans la finance internationale.

Marjatta Eilittä est Directrice des projets USAID ATP
et membre du personnel d’Abt Associates. Avant cela,
elle était Directrice de la Division Afrique du Nord
et de l’Ouest, Chef de Programme Agroalimentaire,
et Conseillère pour le Sommet Africain des Engrais,
le tout au Centre International de Développement
des Engrais (IFDC) de 2005 à 2011. Le Dr. Eilittä a
fait sa recherche de troisième cycle à la Fondation
Rockefeller et sa recherche de doctorat quand elle était au Centre International
d’Amélioration du Maïs et du Blé (CIMMYT) au Mexique. Elle s’est intéressée aux
cultures de couverture dans les systèmes de petites exploitations agricoles. Le Dr.
Eilittä est titulaire d’un doctorat de l’Université de Floride en Agronomie avec une
seconde spécialité en Économie des Ressources, d’une maitrise en Science des
Cultures de l’Université d’Helsinki, et d’une licence de l’Université d’Harvard. Elle
vit en Afrique de l’Ouest depuis 10 ans.

Vincent Fautrel est Coordinateur de Programme
Senior dans le domaine du développement
des chaînes de valeur au Centre Technique de
Coopération Agricole et Rurale (CTA). Il travaille dans
le développement international depuis 1995. Son
parcours professionnel a débuté au sein de l’IRD
(International Relief & Development) en Guinée, pour
se poursuivre à l’Agence Française de Développement
(AFD) au Sénégal. M. Fautrel a ensuite occupé, à Paris, le poste de responsable
de projet pour le développement du secteur privé et de l’agroalimentaire dans
l’une des principales sociétés de conseil européennes, avec plusieurs missions
court-terme en Afrique, Asie, et Europe centrale. Il rejoint le CTA en 2003 où il
travaille principalement sur les problématiques du commerce agricole, y compris
le développement et la gestion du site Agritrade (http://agritrade.cta.int). M.
Fautrel a un master en Economie Internationale de la Sorbonne, et un diplôme
de troisième cycle en Economie du Développement de l’Université de Nanterre.

Graeme Frelick travaille depuis 25 ans comme
consultant et formateur au Training Resources
Group (TRG), une compagnie spécialisée dans le
développement organisationnel et la formation. Il
aide ses clients à gérer la croissance et le changement
dans plus de 50 pays en Afrique Subsaharienne, en
Afrique du Nord, au Moyen Orient, en Amérique
Latine et dans les Caraïbes. Les clients de M.
Frelick comprennent l’USAID, le FMI, l’IFC, la Banque Mondiale, le Centre de
Recherches pour le Développement International, des ONG et des associations
professionnelles. Ses spécialités sont animer et faciliter des conférences, faire des
diagnostics organisationnels, guider les processus de gestion du changement,
servir d’executive coach et concevoir et donner des cours personnalisés de
développement du leadership. M. Frelick a une licence en Relations Internationales
et une maitrise en Ressources Humaines.

Ministre Senior des Affaires Etrangères de la
République du Sénégal de 2000 à 2009, l’Honorable
Cheikh Tidiane Gadio est aujourd’hui le Président
de l’Institut Panafricain de Stratégies. Depuis 2009, il
dirige également le cabinet de conseil Sarata Holding.
Avant de devenir Ministre, il occupe plusieurs postes
internationaux et enseigne la Communication à Dakar.
Militant panafricaniste depuis 1976, le Dr. Gadio est un
acteur de premier plan dans l’intégration politique et économique de l’Afrique, et
la naissance du NEPAD. Durant son mandat, il réoriente la diplomatie sénégalaise,
contribue à la résolution de nombreuses crises (Côte d’Ivoire, Madagascar, Tchad/
Soudan, Mauritanie), et négocie en 2005 $540 millions en subvention du MCA.
Le Dr. Gadio détient un Doctorat en Communication de l’Ohio State University
aux Etats-Unis. Il est également diplômé en sociologie, en philosophie, et en
journalisme.

Tom Gambrah est le fondateur et Directeur Général
de Premium Foods, l’une des entreprises indigènes
d’agroalimentaire phare du Ghana, qui soutient une
forte productivité locale et une gestion après récolte
efficace du maïs et d’autres céréales, le tout grâce à
des technologies de traitement et de conservation
économiques. M. Gambrah est un ardent défenseur
du secteur privé en agriculture (PSiA) au Ghana et
un promoteur des partenariats public-privé pour le développement agricole. Il
est l’un des membres fondateurs et le président du Ghana Grains Council. Il siège
également au comité intérimaire du ROAC proposé, ainsi qu’au conseil de direction
des cadres de coopération de la Nouvelle Alliance pour la sécurité alimentaire et
la nutrition du G8 en Éthiopie, au Ghana, et en Tanzanie. À travers ces missions, M.
Gambrah contribue à l’élaboration d’un consensus entre les gouvernements, les
partenaires de développement, les autorités locales et traditionnelles, ainsi que
les autres parties prenantes.

D’origine Béninoise, Abel Gbetoenonmon est
actuellement Chargé des Programmes et Expert en
Politique Economique et Négociations Commerciales
au bureau régional de la Fondation FriedrichEbert à Cotonou. Il est aussi Président du Conseil
d’Administration de l’Agence Afrique Performance.
En tant que leader de la société civile au Bénin et en
Afrique de l’Ouest, M. Gbetoenonmon a développé
des compétences de haut niveau en matière de participation des acteurs nonétatiques aux dialogues sur les enjeux de politique économique. De 1996 à 2011,
il a coordonné les activités des réseaux des journalistes du Bénin et de l’Afrique de
l’Ouest. Il a été signataire du Pacte ECOWAP/PDDAA pour le compte des ONG et de
la société civile. Titulaire de diplômes d’économiste planificateur et de journaliste
économique, il a obtenu plusieurs certificats de spécialisation et de formateur sur
l’analyse des politiques économiques et commerciales.

Lionel Guezodje, de nationalité béninoise, est
ingénieur agronome, avec un fort engagement au
sein des organisations professionnelles agricoles
(OPA) de son pays. Il fut successivement Secrétaire
Général puis Président de l’Association Nationale des
Aviculteurs du Bénin (2003-2009), Président de l’Union
Communale des Producteurs de Zogbodomey (20062012), et Président en exercice de FUPRO depuis 2011
après en avoir été Secrétaire Général de 2008 à 2011. Actuellement, au sein des
OPA, M. Guezodje défend les intérêts des agriculteurs à travers des activités de
plaidoyers et des activités économiques, notamment la mise en marché collective
des produits agricoles (le soja, le maïs, etc.). M. Guezodje met son expertise
également au service du Réseau Ouest Africain de Céréaliers (ROAC) à travers des
activités de renforcement des capacités et de diverses études.

Ziad Hamoui est Directeur de Tarzan Enterprise, une
entreprise familiale établie au Ghana et spécialisée
dans le commerce et le transport, l’entreposage et le
maniement de containers. Il est également membre
fondateur et Président de la l’Alliance Borderless,
une organisation à but non-lucratif qui regroupe des
acteurs du secteur privé visant la suppression des
obstacles au commerce et au transport en Afrique
de l’Ouest. M. Hamaoui est un expert de la filière cacao au Ghana et a une
connaissance sophistiquée des politiques et opérations portuaires. Il est membre
agréé du Chartered Institute of Logistics and Transport du Ghana et enseigné le
transport routier au Ghana Institute of Management and Public Administration.
M. Hamoui détient une maîtrise en Gestion des Ports de l’Université de Plymouth
au Royaume Uni.

Philipp Heinrigs travaille comme économiste au
Secrétariat du Club du Sahel et de l’Afrique de
l’Ouest de l’Organisation de Coopération et de
Développement Economiques (OCDE). Il travaille sur
diverses questions de développement en Afrique, en
se concentrant sur le développement économique,
la sécurité alimentaire et l’intégration régionale.
Avant de rejoindre l’OCDE en 2003, il a travaillé au
département de politique économique à l’agence allemande pour la coopération
internationale (GIZ) et à l’Institut pour l’Economie Mondiale de Kiel. M. Heinrigs
est diplômé en Economie de l’École des Etudes Orientales et Africaines et de la
London School of Economics. Il a aussi suivi des études de troisième cycle en
Economie Politique Internationale Appliquée à l’Institut d’Economie Mondiale de
Kiel.

L’Honorable Clement Kofi Humado est Ministre
désigné de l’Agriculture du Ghana et ancien Ministre
de la Jeunesse et des sports. Il est aussi député de la
circonscription de Anlo. M. Humado a travaillé à divers
titres comme consultant en agriculture et en finance.
M. Humado est diplômé de l’Université du Ghana
où il a étudié la Zoologie et la Vulgarisation agricole
et a obtenu plus tard un diplôme de troisième cycle
en Administration Agricole. Il a obtenu un certificat en suivi et évaluation des
projets et programmes du secteur public à l’Université d’East Anglia, à Norwich,
en Angleterre. M. Humado a aussi suivi d’autres cours certifiants, dont un de
l’Institut de gestion et d’administration publique du Ghana et un autre en Finance
à l’Université de Reading au Royaume Uni.

Henri Josserand est un économiste et spécialiste de
la sécurité alimentaire d’origine française, basé aux
États-Unis. Il a plus de 30 ans d’expérience dans le
développement économique, les politiques agricole
et alimentaire, l’analyse de la sécurité alimentaire et
de la vulnérabilité, et les systèmes d’alerte précoce.
Il a travaillé en Afrique, au Moyen Orient, en Asie et
en Amérique Latine. Le Dr. Josserand a travaillé dans
le domaine universitaire (Université du Michigan), dans le secteur public (USAID,
Département d’État des États-Unis), dans des organisations internationales (OCDE,
FAO, PAM) et dans le secteur privé (ARD, Inc.). Il compte parmi ses principaux
clients le Gouvernement des États-Unis, des agences des Nations unies, la Banque
Mondiale, et diverses fondations et entreprises du secteur privé.

13

Biographies des conférenciers (suite)
Jean-Christophe Maur est Economiste Senior à la
Banque Mondiale, avec la Vice-Présidence Afrique.
Spécialiste du commerce international, il gère
actuellement un vaste programme d’analyse portant
sur les questions d’intégration régionale pour les
pays de la CEDAO et de l’UEMOA. Avant de rejoindre
la Banque Mondiale en 2008, il est chargé des
négociations liées à plusieurs domaines du commerce
international au Département du Développement International du Royaume-Uni.
Le Dr. Maur est l’éditeur des récentes publications : « Preferential Trade Agreement
Policies for Development : A Handbook » et « Trade Costs and Facilitation : Open
Policies and Development ». Il a un doctorat de l’Institut d’Etudes Politiques de
Paris, et est diplômé de l’école de commerce ESSEC. Il a également été chercheur
détaché à l’Université de Harvard.

Yamar Mbodj a 25 ans d’expérience dans les domaines
agricole et alimentaire. Il dirige, depuis 2011, le
HubRural, dont il est le Secrétaire Exécutif. Depuis sept
ans, le Dr. Mbodj sert également comme Conseiller
Agriculture/NEPAD à la Commission de la CEDEAO
à Abuja. Il a travaillé pendant plus de 10 ans comme
conseiller en sécurité alimentaire et coordinateur
des activités de réflexion stratégiques au CILSS, où
il a animé le processus Sahel 21 et conduit à la définition du Cadre Stratégique
de Sécurité Alimentaire Durable. Le Dr. Mbodj a également évolué dans
l’enseignement supérieur et la recherche à l’Institut Sénégalais de Recherches
Agricoles, et au Centre Régional AGRHYMET du CILSS à Niamey. Il est Docteur en
Sciences Agronomiques, diplômé de l’Université Catholique de Louvain.

Abdal’Azeem McCalla est Directeur Général de
Danata Foods & Allied Products au Nigéria, où il gère
les échanges transfrontaliers, le développement
commercial, et la planification et l’évaluation des
stratégies et politiques de la société. Il gère également
sa propre société, McCalla Agro Allied, dédiée au
commerce de produits agricoles tels le maïs, le sorgho,
le sésame, le gingembre, et le bétail. M. McCalla a
habité et travaillé en Jamaïque, aux États-Unis, au Royaume Uni, au Porto Rico, en
Belgique, et en France, où il a occupé divers postes de direction dans la finance,
la vente/marketing, et le commerce international. Il a étudié la Gestion des
Affaires et les Relations Industrielles à l’University of the West Indies, et préparé un
diplôme du Chartered Institute of Marketing à l’Université Guildhall de Londres.

Mima Nedelcovych est Associé au Schaffer Global
Group (SGG), travaillant dans l’agro-industrie et les
énergies renouvelables en Afrique et les Amériques.
Directeur Exécutif de SGG pendant 15 ans, il est
actuellement chargé du projet sucrier de Markala au
Mali et Président de la Société Sucrière de Markala.
De 1989 à 1993, le Dr. Nedelcovych représente
les États-Unis à la BAD, où il contribue à l’initiative
pour le secteur privé, et au développement de l’African Business Roundtable
et de la Banque Africaine d’Import-Export. Il siège actuellement sur les conseils
d’administration du Conseil des Entreprises pour l’Afrique et du Partenariat pour
Eliminer la Faim et la Pauvreté en Afrique. Il détient un doctorat en Politique
Comparative et Développement Economique de l’Université de Floride, et est
diplômé des universités de Yale et George Washington.

Ayéfoumi Salif Olou-Adara, exploitant agricole, est
depuis 2010 le Président du Comité Interprofessionnel
des Céréaliers du Togo (CIC-T) et Secrétaire de la
Coordination Togolaise des Organisations Paysannes
et des Producteurs du Togo (CTOP). Il est également
le Président du Conseil d’Administration de la CPC au
Togo depuis 2009. De 2005 à 2010, M. Olou-Adara a
été Président de l’Union Cantonale Kabolé, puis de
2008 à 2011, Président de l’Union Regionale des Organisations de Producteurs de
Céréales des Savanes l’UROPC-Centrale. Son exploitation agricole comprend du
maïs, du riz, du soja, et des fruitiers, anacardiers, et palmiers. Il possède également
un cheptel composé de petits ruminants, de lapins, et de volailles. M. Olou-Adara
est partisan de la rigueur et de la transparence et favorise la concertation avec ses
équipes de travail.

Kojo Osae-Addo est consultant et cadre dirigeant
en gestion. Il a une grande expérience en finance,
gestion, marketing, opérations commerciales,
conseil international, mise en œuvre de projets, et
renforcement des capacités commerciales et de
gestion, aussi bien dans le secteur privé que dans celui
du développement économique. M. Osae-Addo a plus
de 30 ans d’expérience de travail à l’international. Il a
élaboré, mis en œuvre, et géré des initiatives commerciales et d’investissement
dans une large gamme de secteurs, comme la finance, l’agroalimentaire,
l’industrie, et les PME. Il a travaillé dans divers pays : Ghana, Nigéria, Kenya,
Ouganda, États-Unis, Royaume Uni, Afrique du Sud, Iles Vierges, et Jamaïque. Il
est membre du conseil d’administration de JCS Investment et de Constructs au
Ghana. Il est titulaire de diplômes de deuxième et troisième cycle et de diplômes
du Kings College de Londres, du Said Business School de l’Université d’Oxford au
Royaume Uni et des Universités Oral Roberts et Johns Hopkins SAIS aux ÉtatsUnis.

Rohit Raj a, depuis son MBA, travaillé plus de 16 ans
dans les filières café, cacao, riz, produits laitiers et
intrants agricoles, parmi d’autres. Il est actuellement
responsable des intrants agricoles pour l’Afrique de
l’Ouest à Olam International, l’un des leaders mondiaux
de la gestion des chaînes d’approvisionnement
agricole. Au début de sa carrière, M. Raj vendait des
engrais et des pesticides à des petits commerçants en
Inde et menait des activités de vulgarisation agricole pour de petits exploitants
agricoles. Il en a tiré une connaissance appronfondie des bonnes pratiques
et des conditions de réussite dans une économie agraire. Il travaille en Afrique
Subsaharienne depuis plus de 12 ans et voyage énormément dans des zones
rurales du Burkina Faso, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire, du Gabon, du Ghana,
du Mali, du Niger et du Togo.

Soumaïla Sanou est exploitant agricole et
multiplicateur de semences dans la région des Hauts
Bassins du Burkina Faso. Président, depuis 2003, du
Comité Interprofessionnel des Céréales du Burkina
Faso (CIC-B), il assure la supervision de l’organisation,
ses organes, et ses diverses activités. Dans ce rôle, il
travaille pour une meilleure organisation des acteurs
de la filière et le renforcement de leurs compétences
dans divers domaines. Il vise aussi l’amélioration de la communication et de
l’information, la promotion des produits céréaliers transformés, et la sécurité
alimentaire. M. Sanou est également membre de la Fédération des Professionnels
Agricoles du Burkina Faso (FEPAB).

Timbila Thomas Sawadogo est originaire du Burkina
Faso. Depuis une dizaine d’années, il travaille dans
la promotion des produits burkinabé, en Afrique de
l’Ouest et dans le monde. Il compte de nombreux
voyages sur les routes de la sous-région, notamment
tous les pays voisins du Burkina Faso. Dès 2004,
M. Sawadogo s’implique dans la facilitation de
l’exportation du bétail vers la Côte d’Ivoire. Il
est aujourd’hui Secrétaire Général Adjoint de la
COFENABVI AO, où il est chargé du Secrétariat et de la coordination des activités
de l’organisation. Juriste de formation, M. Sawadogo est également diplômé en
Commerce International.
Nebnoma Sawadogo, d’origine burkinabé, est,
depuis 2008, le Président du Réseau des Chambres
d’Agriculture de l’Afrique de l’Ouest (RECAO). De 2004
à 2011, il est le Président du Bureau National des
Chambres Régionales d’Agriculture du Burkina Faso.
Par le passé, il a également été Vice-Président de la
Confédération Paysanne du Faso et Président de la
Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina
Faso (FEPAB).

El Hadj Issaka K. Sawadogo, originaire du Burkina
Faso, est le PDG de SOCOCIB Transit, une société de
convoyage ivoiro-burkinabé. Il organise depuis 1995
le transport du bétail par chemin de fer du Burkina
Faso et du Mali vers la Côte d’Ivoire. Président du
Conseil d’Administration de la COFENABVI AO, il est
dédié à l’atténuation des tracasseries routières qui
pèsent sur le commerce sous-régional.

Seydou Sidibé est le Chef d’Equipe Adjoint des
projets USAID ATP basé à Ouagadougou. Récemment
promu à ce poste, il est également, et ce depuis 2008,
le leader de la chaîne de valeur bétail pour les projets
USAID ATP. Avant de travailler pour les projets USAID
ATP en tant qu’employé d’Abt Associates, il a été Chef
d’Equipe Adjoint pour Abt Associates pour le compte
d’USAID/Initiatives Intégrées pour la Croissance
Economique au Mali, puis Directeur Adjoint du
Programme de développement de l’agriculture, un projet de l’USAID au Mali, et
Conseiller Technique d’USAID-TMG/CILSS au Burkina Faso. Le Dr. Sidibé a plus de
30 ans d’expérience en Afrique de l’Ouest en tant que spécialiste de l’élevage. Il
est titulaire d’un Doctorat en Médecine Vétérinaire et d’un DEA en Gestion de
Production Animale.

Bio Goura Soulé est Chargé de Programme au
Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale
(LARES) de Cotonou au Bénin. Il s’investit depuis une
vingtaine d’années dans l’analyse des politiques
agricoles et commerciales des Etats de l’Afrique de
l’Ouest. Il a participé à la définition de nombreuses
politiques et stratégies de développement agricole,
tant pour les organisations intergouvernementales
que pour les organisations socioprofessionnelles
agricoles. Il a réalisé de nombreux travaux sur le commerce transfrontalier en
général et le fonctionnement du marché régional des produits agro-pastoraux en
particulier. Le Dr. Soulé est diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Agriculture
et du Centre International des Hautes Etudes Agronomiques Méditerranéennes
de Montpellier.

Marie-Andrée Tall, d’origine sénégalaise, dirige la
société de transformation FRUITALES et préside
l’Association Afrique Agro Export (AAFEX) qui
rassemble 110 PME et PMI exportatrices de produits
agricoles et agro-alimentaires de 16 pays africains.
Professeur de philosophie dans les années 1980,
Mme. Tall conseille des PME du secteur agroalimentaire à partir des années 1990. En 1997, elle
devient Directrice Générale Adjointe des Pêcheries
Frigorifiques du Sénégal, dont le chiffre d’affaire est de €14 millions. En 2005,
Mme. Tall lance l’entreprise FRUITALES, qui vend des produits exotiques (purées
de piments, confitures, sirops) à l’internationale et localement. Militante des
droits des femmes, Mme. Tall est l’auteur de la première étude sur les femmes
chef d’entreprise au Burkina Faso. En 2012, elle est décorée Chevalier de l’Ordre
du Mérite Agricole Français.

L’Honorable Hanna Tetteh est Ministre désigné des
Affaires Etrangères et de l’Intégration Régionale de
la République du Ghana. Elle est ancien Ministre du
Commerce et de l’Industrie par intérim avec de vastes
responsabilités dans les domaines du commerce, de
l’industrie, et de la promotion du secteur privé. Elle est
en même temps député de la circonscription d’Awutu
Senya Ouest. Mme. Tetteh était précédemment
Présidente du Conseil de Direction des Zones Franches
Ghanéennes, membre de l’Equipe de Gestion Economique, et membre de la
Commission Nationale de Planification du Développement. Elle a aussi travaillé
comme Directrice Générale de la Ghana Agro Food Company et été membre du
Conseil de l’Association des industries du Ghana et Présidente du Comité des Lois
et du Plaidoyer. Avocate de profession, Mme. Tetteh a fait ses études à l’Université
du Ghana à Legon et à la Faculté de Droit du Ghana.

Expert des politiques commerciales et fiscalodouanière, et d’origine burkinabé, Salifou Tiemtoré est
le Directeur des Douanes par intérim à la Commission
de la CEDEAO. Avec plus de 19 ans d’expérience
professionnelle, dont près de neuf à la Commission
de la CEDEAO, M. Tiemtoré a activement contribué à
la mise en œuvre de programmes d’harmonisation sur
les questions douanière, fiscale, et commerciale dans
l’espace communautaire. Il a entre autres contribué
à l’élaboration du Tarif Extérieur Commun, à un meilleur fonctionnement de la
zone de libre-échange, à l’adoption de deux directives sur la TVA et sur les droits
d’accises, et à la détermination des produits sensibles agricoles et industriels
de l’Afrique de l’Ouest dans le cadre des négociations avec APE. M. Tiemtoré est
Inspecteur des Impôts et tient un diplôme de troisième cycle en Gestion de la
Politique Economique.

Jeske van Seters est Chargée de Mission Adjointe
pour la Sécurité Alimentaire au Centre Européen
de Gestion des Politiques de Développement
(ECDPM). Elle fait de la recherche et de la facilitation
concernant les marchés régionaux, le développement
de l’agriculture, et la sécurité alimentaire en Afrique,
l’aide au commerce (aid-for-trade), et les politiques de
coopération de l’UE. Avant de rejoindre l’EDCPM en
2008, Mme. van Seters travaillait au PNUD à Djibouti
où elle était responsable de projets visant à réformer le système statistique
national, à renforcer la coordination et la gestion de l’aide et à promouvoir
l’intégration transversale des questions de genre. En 2004 et 2005, elle a
travaillé pour la Commission Européenne à Bruxelles sur le développement et le
commerce en Afrique Australe. Mme. van Seters a des Maitrises en Économie du
Développement de l’Université d’Amsterdam et de l’Université de Paris I Panthéon
Sorbonne.

Adja Velegda Basga Mamounata dirige le Groupe
Velegda au Burkina Faso. Malgré ses modestes
origines, cette société burkinabé est aujourd’hui
l’une des premières sociétés burkinabé dans la
transformation, l’exportation, et la vente de céréales
et oléagineux, avec un chiffre d’affaire de près de
13 milliards de FCFA. Originaire de Koupéla, Mme.
Velegda se lance dans le petit commerce en 1966,
sillonnant à pied les marchés environnants. Elle fonde
la société Velegda dans les années 1980. Aujourd’hui, la société intervient dans
le transit, le transport, la transformation, et la commercialisation de produits,
surtout le sésame, le karité, le cajou, et les céréales. Mme. Velegda est également
Présidente d’une section de la Chambre du Commerce du Burkina Faso. Elle se dit
« docteur et professeur autodidacte » dans le domaine du commerce.

15

CTOP

Coordination Togolaise des Organisations Paysannes et des Producteurs du
Togo

PSiA

Private Sector in Agriculture

RECAO

Réseau des Chambres d’Agriculture de l’Afrique de l’Ouest (West African
Agricultural Chambers Network)

RESIMAO

Réseau des Systèmes d’Informations Nationaux sur les Marchés en Afrique
de l’Ouest (Network for National Information Systems in West African
Markets)

ROPPA

Réseau des Organisations Paysannes et de Producteurs de l’Afrique de l’Ouest
(Network of Farmers’ and Agricultural Producers’ Organizations of West
Africa)

DEA

Diplôme d’Etudes Approfondies

ECDPM

European Centre for Development Policy Management (Centre Européen
de Gestion des Politiques de Développement)

ECOWAP

ECOWAS Agricultural Policy

ECOWAS

Economic Community of West African States (CEDEAO)

ENA

Ecole National d’Administration

SAIS

School for Advanced International Studies

ETLS

ECOWAS Trade Liberalization Scheme (SLEC)

SGG

Schaffer Global Group

EU

European Union (UE)

SLEC

Schéma de Libéralisation des Echanges de la CEDEAO (ETLS)

FAO

Food and Agriculture Organization of the United Nations

SME

Small or medium enterprise (PME)

FEPAB

Fédération des Professionnels Agricoles du Burkina Faso (Federation of
Agricultural Professionals of Burkina Faso)

SMI

Small or medium industry (PMI)

UE

Union Européenne (EU)

FMI

Fonds Monétaire International (IMF)
UEMOA

Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (WAEMU)

FUPRO

Fédération des Unions de Producteurs du Bénin (Federation of Producers’
Unions of Benin)

UN

United Nations (ONU)

GAFSP

Global Agriculture and Food Security Program

UNDP

United Nations Development Programme (PNUD)

GIZ

German Agency for International Cooperation

UNECA

United Nations Economic Commission for Africa

HEC

Hautes Etudes Commerciales de Paris

UOFA AO

Union des Organisations de la Filière Avicole de l’Afrique de l’Ouest (Union of
Poultry Industry Organizations of West Africa)

IFAD

International Fund for Agricultural Development
UROPC

IFC

International Finance Corporation

Union Régional des Organisations des Producteurs de Céréales des Savanes
(Regional Union of Cereal Producers’ Organizations of the Savannah)

IFDC

International Fertilizer Development Center (Centre International de
Développement des Engrais)

USAID

United States Agency for International Development

USAID ATP
IFG

Institut Français de Gestion

USAID’s Agribusiness and Trade Promotion Project and Expanded
Agribusiness and Trade Promotion Project

IMF

International Monetary Fund (FMI)

USTL

Université des Sciences et Techniques du Languedoc

IPR

Institut Polytechnique Rural (Rural Polytechnic Institute)

VAT

Value-added tax

IPRAVI

Inter-Profession Avicole Ivoirienne

WAEMU

West African Economic and Monetary Union (UEMOA)

IRD

International Relief & Development

WAGN

West Africa Grains Network (Réseau Ouest Africain des Céréales)

ISRA

Institut Sénégalais de Recherches Agricoles (Senegalese Institute for
Agricultural Research)

WFP

World Food Programme of the United Nations (PAM)

WTO

World Trade Organization

LARES

Laboratoire d’Analyse Régionale et d’Expertise Sociale (Laboratory for
Regional Analysis and Social Expertise)

17
16


Related documents


programme fr
chapitre 1 introduction
chapitre 2 revolution neolithique et l antiquite
jobbook digijob 30 mai 2017
chapitre 3 l economie du moyen ge
program en

Link to this page


Permanent link

Use the permanent link to the download page to share your document on Facebook, Twitter, LinkedIn, or directly with a contact by e-Mail, Messenger, Whatsapp, Line..

Short link

Use the short link to share your document on Twitter or by text message (SMS)

HTML Code

Copy the following HTML code to share your document on a Website or Blog

QR Code

QR Code link to PDF file Programme-Fr.pdf