PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



Cours Magistral.pdf


Preview of PDF document cours-magistral.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Text preview


CM Psychologie Cognitive et Différentielle 2012-2013
-

-

I.

Objectifs généraux et les repères historiques
Les règles qui vont présider à l’élaboration et à l’utilisation d’instruments de mesure, les tests
mentaux étant les instruments traditionnellement associés à la psychologie individuelle.
L’existence de différences individuelles d’ordre psychologique entre certains groupes sociaux, entre
hommes et femmes, entre deux indiv de classes sociales différentes mais aussi comprendre l’origine
de ces différences…
Les possibles modifications des différences entre les individus : peut-on aider les enfants et des
adultes en difficultés en dvpant leurs capacités intellectuels, rattraper un retard cognitif ?

Quelques repères historiques

La psychologie différentielle est une branche de la psychologie qui se veut scientifique pour avoir une validité.
Apparue en Angleterre à la fin du XIXe. Emerge du courant philosophique empirique et elle s’appuie aussi sur
la théorie darwinienne de l’évolution.
Empirisme : courant philosophique qui s’appuie sur des applications logiques, psychologique, linguistique et
l’expérience. S’oppose à l’innéisme. (John LOCKE, David HUME)
Théorie darwinienne (Charles DARWIN (1809-1889)) : toutes les espèces vivantes ajd sont issues d’une seule et
même forme de vie à travers un processus de « branchement » (comme un arbre généalogique) appelé
« spéciation ». La « sélection naturelle » est le mécanisme principal de l’évolution des espèces (sélection de
survie et sélection sexuelle)
Il a été le premier à développer une théorie scientifique selon laquelle l’Homme est le résultat d’une très lente
évolution biologique. A l’époque, cela allait à l’encontre d’une création divine. Pour survivre, les espèces
animales et végétales n’ont pas eu d’autres issues que d’évoluer et de s’adapter à leur nouvel environnement
et à leur climat.
L’origine de l’intérêt scientifique pour l’étude des différences interindividuelle est liée essentiellement à deux
noms :
-

Francis GALTON (1822-1911) – cousin et élève de Darwin. Contribue à la mise à l’épreuve de la théorie
de Darwin.
Alfred BINET (1857-1911)

Une des hypothèses étaient :
-

L’évolution des êtres vivants est donc le résultat d’une sélection faite sur des caractères héréditaires,
variables, aléatoirement.

Darwin a constaté une forte variabilité au sein d’une même espèce. Le dvpt théorique peut être résumé de la
façon suivante :
-

-

Les individus dans la nature doivent lutter pour eux, pour leur survie car la population des êtres vivant
augmentent plus vite que les ressources du milieu.
Les individus qui présentent les caractères les plus favorables à leur survie ou qui sont les mieux
adaptés aux variations de leur milieu ont plus de chance que les autres de survivre et donc de se
reproduire et d’avoir une descendance.
Cette descendance a elle-même plus de chance d’être mieux adaptée ou de présenter les caractères
les plus favorables pour survivre, ceux-ci étant transmis héréditairement. C’est ainsi qu’en raison de la
compétition pour l’existence s’opère une « sélection naturelle » conduisant à la « persistance des plus
aptes ».

L’objectif de GALTON est de mettre en évidence :

2