PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



TD08 personnalite .pdf


Original filename: TD08_personnalite.pdf
Title: §
Author: Psycho

This PDF 1.5 document has been generated by Microsoft® Word 2010, and has been sent on pdf-archive.com on 14/03/2013 at 19:51, from IP address 89.93.x.x. The current document download page has been viewed 881 times.
File size: 325 KB (5 pages).
Privacy: public file




Download original PDF file









Document preview


TD Psychologie différentielle (n°8)

Licence 2

TD n° 8 : Différences individuelles dans le domaine de la personnalité
1.

Introduction

Chaque individu a une manière habituelle de se comporter. Par exemple, dans les interactions sociales, certaines
personnes ont plutôt des attitudes de repli alors que d’autres recherchent les contacts avec autrui. On peut donc dégager
dans l’ensemble de nos conduites des noyaux cohérents (c’est-à-dire des conduites ayant tendance à être associées chez
la même personne) relativement stables et permettant de distinguer des individus les uns des autres. Pour mettre à jour
ces noyaux et ces différences interindividuelles, nous disposons des tests et questionnaires de personnalité.
2.

Objectifs
-

3.

Découvrir la construction d’un questionnaire de personnalité.
Voir comment on peut étudier les différences individuelles avec un questionnaire de personnalité.

Les méthodes d’observation de la personnalité

En psychologie différentielle, 2 méthodes d’observation de la personnalité sont utilisées :
-

Les tests de personnalité
Les questionnaires de personnalité

Les questionnaires :
La méthode des questionnaires est la méthode d’observation la plus utilisée dans le domaine de la personnalité. On pose
des questions au sujet qui portent sur ses comportements, ses attitudes, ses opinions, ses émotions ou ses sentiments. Le
sujet doit choisir parmi plusieurs réponses possibles celle qui lui convient le mieux.
Cette méthode a l’avantage de permettre de recueillir un grand nombre d’informations sur le sujet en peu de temps, en
rendant bien compte de l’image que le sujet a de lui-même. Par contre, le désavantage est qu’elle demande une
introspection de la part du sujet. Par exemple, les informations recueillies sur les comportements des sujets ne seront
pas toujours exactes.
4.

Description de la personnalité au moyen de traits : le modèle en 5 facteurs

Un consensus considérant qu’il existe 5 grandes dimensions de personnalité bipolaires (pôle positive versus pôle
négatif) :
- Extraversion
- Agréabilité
- Conscience
- Stabilité émotionnelle
- Ouverture d’esprit
Tableau 1 : Description de la personnalité caractérisant les pôles des traits du modèle d’organisation en cinq facteurs
(d’après John, 1990)
Facteurs

Pôle négatif

Pôle positif

Extraversion

Tranquille, réservé, calme

Bavard, assuré, actif

Agréabilité

Suspicieux, froid, inamical

Sympathique, gentil, apprécié

Conscience

Insouciant, désordonné, irresponsable

Organisé, minutieux, efficace

Stabilité émotionnelle

Tendu, anxieux, nerveux

Stable, calme, contrôlé

Ouverture

Banal, intérêts étroits, simple

Intérêts larges, imaginatif, original

Par exemple, pour le facteur extraversion, il existe un pôle négatif et un pôle négatif chacun définis par des traits de
personnalités spécifiques (voir Tableau 1)
Les pôles négatifs sont jugés soit comme neutres soit comme socialement indésirables alors que les pôles positifs sont
jugés comme neutres ou socialement désirables.
1

TD Psychologie différentielle (n°8)

Licence 2

Exemple d’un questionnaire standardisé utilisant ces notions de traits et de grandes dimensions de la
personnalité : le 16 PF de Cattell (questionnaire de personnalité en 16 traits)

5.

o

Apport de l’analyse factorielle

En 1949, Cattell publie pour la 1ère fois le 16 PF. A partir de 171 adjectifs décrivant les conduites, il dégage 12 facteurs
latents qu’il nomme les 12 traits primaires de la personnalité (les facteurs A à O du tableau 2). Des items élaborés à
partir des adjectifs constituant les différents traits primaires sont par la suite intégrés dans un questionnaire à choix
multiple.
A partir des résultats obtenus avec ce questionnaire, d’autres analyses mettent en évidence 4 nouveaux facteurs
primaires (facteurs Q1 à Q4 du tableau 2) ce qui donne 16 facteurs bipolaires.
Par ailleurs, plusieurs facteurs de Cattell sont corrélés. Par exemple, le facteur A est corrélé positivement aux facteurs F
et H et négativement au facteur Q2 : Cela signifie qu’un score élevé au facteur A correspond à un score élevé au
facteur F et au facteur H et à un score bas au facteur Q2. Plus simplement, une personne ouverte (score élevé en
A) sera enthousiaste (score élevé en F) et spontanée (score élevé en H) ainsi que dépendante du groupe (score bas
en Q2).
Une autre analyse factorielle réalisée sur ces 16 facteurs a en effet révélé 4 facteurs latents regroupant les 16 facteurs
primaires. Ces facteurs sont eux aussi bipolaires. Cattell les nomme « facteurs de second ordre ». Ces facteurs sont : (A
partir du tableau 2, trouvez les facteurs primaires les constituant)
extraversion (extraversion – introversion) : A+ F+ H+ Q2-(déjà expliqué ci-dessus)
anxiété (anxiété – adaptation) : C- L+ O+ Q4+ :
……………………………………………………………………………………………………………………….…
…………………………………………………………………………………………………………………….
dynamisme (dynamisme – émotivité) : A- I- M……………………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………….
indépendance ( indépendance – soumission) : E+ M+ Q1+
……………………………………………………………………………………………………………………….
……………………………………………………………………………………………………………………….
Tableau 2 : Les traits du 16 PF (d’après Cattell et Eber, 1974)

-

-

Facteurs

Notes basses sur l’échelle (-)

Notes élevées sur l’échelle (+)

A

Réservé, détaché, critique, distant, rigide

Ouvert, chaleureux, facile à vivre, coopérant

B

Lenteur d’esprit
Niveau intellectuel bas

C

Emotif, tourmenté, versatile

Esprit brillant
Niveau intellectuel élevé
Stable, émotionnellement mûr, calme, fait
face à la réalité

E

Modeste, doux, cède facilement, docile, accommodant

Autoritaire, agressif, esprit de rivalité, entêté

F

Posé, silencieux, sérieux

Insouciant, enthousiaste

G

Opportuniste, qui esquive les lois

Consciencieux, tenace, moraliste, posé

H

Timide, méfiant

Audacieux, spontané, sociable

I

Dur, satisfait de soi, réaliste

Tendre, sensible, dépendant

L

Confiant, accommodant

Soupçonneux, difficilement dupe

M

Pratique, soumis aux contingences

Imaginatif, bohème, distrait

N

Direct, sans prétention, sincère, mais maladroit en société

Rusé, policé, socialement averti

O

Confiant, placide, sans anxiété, optimiste, serein

Anxieux, sentiment de culpabilité, inquiet,
tourmenté

Q1

Conservateur, respectueux de la tradition

Innovateur, libéral

Q2

Dépendant du groupe, suiveur, adepte convaincu

Q3

Incontrôlé, en conflit avec lui-même, négligent, soumis à ces impulsions,
peu soucieux des convenances

Se suffisant à lui-même, plein de ressources,
résolu
Contrôlé, exigent, formaliste, soucieux de
son image

Q4

Détendu, tranquille, nonchalant, calme

Tendu, frustré, surmené

2

TD Psychologie différentielle (n°8)

o

Licence 2

Description sommaire du questionnaire et cotation

Dans la 1ère version du questionnaire, chaque facteur est représenté par 10 à 13 items. Pour chaque item, le sujet a 3
possibilités de réponses : accord, désaccord, ou « neutre ». L’accord ou le désaccord va conduire à l’attribution d’un
certain nombre de points.
Exemple : Un item du Facteur A (réservé-ouvert, ouvert étant le pôle positif) :
« Pour certaines fêtes et anniversaires importants :
a) j’aime faire des cadeaux personnels
b) je ne sais pas
c) je trouve un peu ennuyeux d’acheter des cadeaux. »
Réponse a) = 2 points, réponse b) ou c) = 0 point

Un score élevé oriente vers le pôle positif du facteur.

6.

Etude des différences individuelles

Une fois les notes standards obtenues pour chaque facteur, nous pouvons dresser graphiquement le profil du sujet. La
figure 1 montre le profil d’un sujet fictif.
Décrire le profil de ce sujet :
……………………………………………………………………………………………………………………….……
………………………………………………………………………………………………………………….…………
…………………………………………………………………………………………………………….………………
……………………………………………………………………………………………………….……………………
………………………………………………………………………………………………….…………………………
…………………………………………………………………………………………….………………………………
……………………………………………………………………………………….……………………………………

3

TD Psychologie différentielle (n°8)

Licence 2

Figure 1 : Profil au 16 PF d’un sujet

Il est aussi possible de caractériser le profil de groupes de sujets. Par exemple, la figure 2 montre les profils de 2
groupes de sujets : un groupe de 89 écrivains et un groupe de 360 pilotes de ligne. On peut constater par exemple que
……………………………………………………………………………………………………………………….……
………………………………………………………………………………………………………………….…………
…………………………………………………………………………………………………………….………………
……………………………………………………………………………………………………….……………………
………………………………………………………………………………………………….…………………………
…………………………………………………………………………………………….………………………………
……………………………………………………………………………………….……………………………………
………………………………………………………………………………….…………………………………………
…………………………………………………………………………….………………………………………………
……………………………………………………………………….……………………………………………………
………………………………………………………………….

4

TD Psychologie différentielle (n°8)

Licence 2

Figure 2 : Profils moyens au 16-PF d’écrivains (en pointillés)
et de pilotes de ligne (en traits continus)

Figure 3 : profil du sujet et profil moyen
résultant des inférences des graphologues

7. Exemple d’une étude
Une étude de Peeples (1990) a examiné les talents de 37 graphologues. L’écriture d’un sujet était en effet soumise à 37
graphologues, qui devaient établir la personnalité du sujet à l’aide du 16 PF de Cattell. Le sujet devait par ailleurs
remplir ce questionnaire.
Sur la figure 3 est représenté le profil du sujet, tel qu’il a été établi par les graphologues et tel qu’il ressort du
dépouillement du questionnaire soumis au sujet. La corrélation moyenne entre la position du sujet sur chaque échelle et
la position que lui attribuent les graphologues est de -.12.
Commentez ces résultats.
……………………………………………………………………………………………………………………….……
………………………………………………………………………………………………………………….…………
…………………………………………………………………………………………………………….………………
……………………………………………………………………………………………………….……………………
………………………………………………………………………………………………….…………………………
…………………………………………………………………………………………….………………………………
……………………………………………………………………………………….……………………………………
………………………………………………………………………………….
Pourquoi le profil des graphologues est-il relativement plat ?
……………………………………………………………………………………………………………………….……
………………………………………………………………………………………………………………….…………
…………………………………………………………………………………………………………….………………
……………………………………………………………………………………………………….……………………
………………………………………………………………………………………………….…………………………
…………………………………………………………………………………………….………………………………
5


Related documents


td08 personnalite
td10 explication des differences
cours magistral 1
cours magistral 1
cours magistral 1
cours magistral 3


Related keywords