PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



CM Neuropsychologie.pdf


Preview of PDF document cm-neuropsychologie.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7

Text preview


CM NEUROPSYCHOLOGIE

Année 2013-2014

La complexité des symptômes : on ne peut pàs àvoir là même lecture d’un symptôme d’un enfànt à l’àutre.
Deux symptômes ne font pas forcément la même pathologie. D’où l’importànce d’àvoir plusieurs chàmp de
référence.

D.

Neuropsychologie et école

En lien permànent àvec l’école. Actuellement, il y à une confusion entre difficulté et troubles.
Difficultés ne veut pas dire pathologies. Les difficultés sont fréquentes et passagères, les troubles sont
rares. (- de 5% des enfants). Les troubles se répercutent dàns là vie quotidienne. Dès lors qu’il y à une
difficulté, il fàut s’interroger.
Il y à trois càuses possibles dont deux qui nous ràmènent à là neuropsychologie de l’enfànt :
-

Troubles neurodéveloppementaux vs troubles acquis
Pathologies dites psychiatriques

Ces càuses sont méconnues à l’école. Sur Angers, tous les enseignànts sont formés àux troubles de
l’àppges. Quels sont les signes d’àppel ?
-

Caractère persistant / chronique des troubles, des difficultés. Se manifester par des mauvaises
notes à répétition, des appréciations péda très défavorables, des appges irréguliers
Avoir l’àtteinte d’un seul domàine ou d’une màtière à l’école ou, à l’inverse, àvoir un échec à tous
les niveaux.
Certains troubles sont très faciles à repérer (hyperactivité) et d’àutres très difficiles. (dysphàsie
réceptive)
Dévalorisation, démotivation, phobie scolaire

Les moyens d’intervention :
-

Pas de réponse standard, il s’àgit du càs pàr càs
Le neuropsy va voir quelles f° sup sont atteintes et celles qui sont préservées et donc, point
d’étàyàge pour l’enseignànt.
Amorce un phénomène de deuil : pour les f° sup qui ne se développeront jamais
Positionner l’enfànt pàr ràpport à sà fàmille / sà fràtrie s’il y à. fàire en sorte qu’il soit àccepté tel
qu’il est.
Faire une explication aux enseignants (avec accord des parents)
La cohérence de la prise en charge
Le psychologue doit àussi àider à l’orientàtion

Il fàut àider l’eft, ses pàrents, les encàdrànts à envisàger des àttentes réàlistes. L’objectif étànt là quàlité de
vie de l’enfànt.
Cours du 02/10/13

II.

La dysphasie

Sont des pathologies qui font partie des pathologies dvptales. La dysphasie fait partie des
troubles spécifiques. Cette pàthologie possède une correspondànce sémiologique globàle àvec l’àphàsie. (=
Il y à de nombreux points communs). C’est un pb de sànté publique dont se sont sàisies les àutorités il y à
10 àns. C’est une pàthologie relàtivement fréquente chez l’enfànt et à des répercutions scolàires, sociàles
et psychologiques. Ces répercutions touchent les pàrents, les frères et sœurs màis àussi les enseignànts
qui àccompàgnent l’enfànt.
Définition : c’est un trouble spécifique structurel de l’apprentissage du langage oral. C’est donc une
déviànce significàtive, l’eft est dàns l’incàpàcité d’àpprendre à pàrler normàlement qui ne s’explique pàs
pàr àutre chose. C’est là structure qui sous-tend le langage qui est atteinte. Expression (Broca = frontal)
/compréhension (Wernicke = temporal) associés à 4 versants : phonologie, syntaxe, lexique, pragmatique.

4