krasis FR .pdf

File information


Original filename: krasis_FR.pdf

This PDF 1.4 document has been generated by Adobe InDesign CS6 (Macintosh) / Adobe PDF Library 10.0.1, and has been sent on pdf-archive.com on 11/05/2014 at 18:38, from IP address 78.155.x.x. The current document download page has been viewed 571 times.
File size: 1.9 MB (16 pages).
Privacy: public file


Download original PDF file


krasis_FR.pdf (PDF, 1.9 MB)


Share on social networks



Link to this file download page



Document preview


K
RA
SIS

Installation vidéo monumentale
Opéra urbain

4

Krãsis, opéra urbain
5

Production transdisciplinaire

K
RA
SIS

7

L'installation
10

La musique baroque et la théorie des affects
12

Delphine Galou, Vorrei vendicarmi
14

Julie Beauvais: Infini, terreur et harmonie
16

Sandrine Piau, Se pietà
18

Brigitte Lustenberger: Révéler à la lumière
20

Lisandro Abadie, Pensa a chi geme
22

Kerstin Behnke: Mettre en mouvement les affects de l’âme
24

Kristina Hammarström, Dopo notte
26

Biographies
28

Générique

La metteur en scène Julie
Beauvais invite l’artiste photographe Brigitte Lustenberger et la chef d’orchestre
Krãsis est une installation
vidéo opératique en exté­
rieur formée de quatre por4

traits, au format monumental,
de chanteurs d’opéra interprétant un air baroque au
paroxysme d’une passion.

Kerstin Behnke à explorer la
démesure et l’harmonie en
réalisant une œuvre vidéo
opératique en plein cœur
des

villes. Cette

instal-

lation transforme l’espace
public en opéra hors-lesmurs.

Krãsis

ouvre

des

surfaces passionnelles dans
le paysage quotidien, craque
des espaces déraisonnables
dans la structure urbaine.

5

Les quatre films en plan fixe
durent entre quatre et huit
minutes. Ils sont projetés
côte à côte, simultanément
et en boucle. Face à chaque
film, une plateforme équipée
de casques d’écoute est placées dans la rue, à disposition
des

spectateurs. Ceux-ci

choisissent de se concentrer
uniquement sur l’image des
corps

furieux,

désirants,

flegmatiques et mélancoliques,

ou

d’y

associer

l’écoute de la musique.

7

L’observateur voit d’abord
quatre individus isolés qui
frôlent les limites de la raison dans un rare instant
d’intensité. La proximité des
portraits révèle progressivement un quatuor. Ce qui
apparaissait d’abord comme
des images et émotions distinctes forme un système
en équilibre. Le spectateur
expérimente la théorie humaniste des affects que les
compositeurs baroques appliquaient grâce à l’influence
de la musique sur le corps et
la psyché: l’harmonie des extrêmes contraires ou «krãsis».

9

10

La musique
baroque
et la théorie
des affects

Durant la période baroque,

nismes de la perception. Les d’harmonie et l’harmonie mu-

l’éthique musicale moderne

auteurs qui écrivent sur les sicale est une sorte d’âme.

grandit dans la conviction

pouvoirs de l’âme enseignent Et la racine grecque du mot

que la mélodie modifie les

qu’à sa manière, l’âme parle; melos, qui renvoie aux «mem-

états d’âme avec la même

elle s’exprime dans le corps bres anatomiques des ani-

puissance que le vin et les

et dans tout ce qu’elle fait: maux», peut prouver que la

drogues, sans consulter la

elle détermine la démarche, polyphonie est un «animal



volonté de l’auditeur; comme

la couleur des cheveux, les aérien» pourvu d’une «âme»

dans l’épisode des Sirènes

traits somatiques et le carac- et d’un affect (ethos) incar-

où elle entraîne au suici-

tère de l’individu, et comme né dans un «corps sonore».

de des équipages de marins

elle parle dans le corps, elle

qui auraient souhaité ne pas

s’exprime dans le chant. Mar- ou du corps) varie en fon-

mourir.

sile Ficin (1433–1499) – «me- ction de l'équilibre des hu-

La santé (de l'esprit

Le projet de retrouver

dicus mediceus», médecin et meurs dans le corps, la «cra-

ce pouvoir fait d’abord rêver

philosophe des Médicis à Flo- se» (du grec ancien krãsis,

les savants capables de lire

rence -, enseigne que, comme «mélange»).

le grec, Ficin, Pic, Valla. Puis

l’imagination de la mère peut

le virus atteint les milieux

façonner l’embryon, l’esprit

musicaux. En effet, l’histoire

du compositeur peut conce-

d’Empédocle enseigne que la

voir une forme et «migrer»

musique peut freiner les pas-

dans la mélodie, déterminant

sions, mais il va de soi qu’une

le choix des intervalles, du

fois leur cause connue, elle

mode et des rythmes. La re-

peut aussi les provoquer. Il

lation âme-harmonie est ré-

suffit de connaître les méca-

ciproque: l’âme est une sorte

Brenno Boccadoro
Professeur de musicologie
UNIVERSITé DE GENèVE

air de fureur
Vorrei vendicarmi
Opéra: Alcina
de Georg Friedrich Haendel
Personnage: Bradamante
Interprète: Delphine Galou

«Vorrei vendicarmi
Del perfido cor, Amor
dammi l’armi
M’appresta il furor.
Sei barbaro,
ingrato, Ver chi per te
langue; Ma prendi,
spietato, Se vuoi anche
il mio sangue.»

13

Infini,
terreur et
harmonie


14

Mon travail s’attache aux

l’interprète mû par l’acte de

espaces où se rencontrent

chanter et l’objectif d’une

l’individu

caméra.

et

l’incommen-

surable. Fascinée par les

Ces éléments associés

forces qui débordent le beau,

me permettent d’isoler puis de

j’axe

vers

dilater les arias baroques, en

l’esthétique du Sublime liée

leur offrant les espaces scé-

aux idées d’infini, de terreur

nographiques, dynamiques,

et d’harmonie.

esthétiques nécessaires à

ma

recherche

Sublime, du latin: sub-

leur pleine expression. En les

limis, «qui va en s'élevant» ou

libérant de leurs contraintes

«qui se tient en l'air» désigne

narratives et historiques, je

dans le langage quotidien

les amène à basculer dans

une chose grandiose et im-

l’espace du sublime.

pressionnante, renversante,

En choisissant de pro-

qui ne peut néanmoins être

jeter ces quatre arias en exté-

perçue ou comprise qu'avec

rieur, à échelle monumentale,

une sensibilité très fine.

j’installe ce point de rencon-

Par le projet Krãsis,

tre entre le grandiose, le ter-

je mets en présence quatre

rifiant et l’harmonieux propre

éléments: les sentiments pa-

à l’extase, qui touche fonda-

roxystiques d’airs d’opéras

mentalement à l’homme qui,

baroques, l’espace qui leur

saisi par le monde, se retour-

correspond,

ne sur lui-même, et s’y perd.

le

corps

de

Julie Beauvais
CONCEPTRICE ET DirectRICE DE KRÃSIS

15

Air mélancolique
Se pietà
Opéra: Giulio Cesare
de Georg Friedrich Haendel
Personnage: Cleopatra
Interprète: Sandrine Piau

«Se pietà di me non
senti, giusto ciel,
io moriro. Tu da pace
a' miei tormenti, ­
O quest’alma spirerò.»

17


Related documents


krasis fr
la creme fraiche 2
creme2 planches
magdalena montpellier pre programme fr
infos programme concert
syma press book

Link to this page


Permanent link

Use the permanent link to the download page to share your document on Facebook, Twitter, LinkedIn, or directly with a contact by e-Mail, Messenger, Whatsapp, Line..

Short link

Use the short link to share your document on Twitter or by text message (SMS)

HTML Code

Copy the following HTML code to share your document on a Website or Blog

QR Code

QR Code link to PDF file krasis_FR.pdf