PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



Chapitre 3 Démarche sociologique selon Durkheim .pdf



Original filename: Chapitre 3 - Démarche sociologique selon Durkheim.pdf

This PDF 1.4 document has been generated by Writer / OpenOffice 4.0.1, and has been sent on pdf-archive.com on 26/10/2014 at 13:20, from IP address 92.158.x.x. The current document download page has been viewed 692 times.
File size: 279 KB (14 pages).
Privacy: public file




Download original PDF file









Document preview


Économie et management.
Licence 2.
Sociologie.

Année
2014 - 2015

Chapitre 3 :
Démarche sociologique
selon Durkheim

Pascale Bourret.

I _ Suicide : objet sociologique.
→ Démarche de E. Durkheim : cadre global objectiviste.
→ Approche objectiviste : approche considérant l'existence d'un monde réel et saisissable.
→ Approche subjectiviste : approche considérant la saisissabilité du monde réel à travers des
sujets.
→ Réalité : insaisissable directement.
→ Réalité sociale : toujours médiatisé par des individus.
→ Projet de E. Durkheim : fin du XIXème siècle.
→ Fonder la sociologie.
→ Montrer : légitimité et spécificité de cette nouvelle science.
→ E. Durkheim : étude du suicide.
→ Montrer qu'il s'agit d'un phénomène social : phénomène influencé par la société.
→ Acte accompli : en lien avec la société.
→ Suicide : définition selon E. Durkheim.
→ « On appelle suicide tout cas de mort qui résulte directement ou indirectement d'un acte positif
ou négatif accomplit par la victime elle même et qu'elle savait devoir produire ce résultat ».
→ Acte positif : acte violent.
→ Acte négatif : abstention d'acte.
→ Tentative de suicide : non-valable.

1 _ Première étape : rupture avec le sens commun.
→ États psychopathologiques.
→ Sens commun : suicide.
→ Problème individuel : cause se trouve dans l'individu.
→ Explication courante du suicide : explication psychopathologique.
→ Neurasthénie, état dépressif, folie, alcoolisme, etc.
→ Rompre avec le sens commun : aborder le suicide au niveau collectif et non individuel.
→ Données statistiques dans toute l'Europe : construction d'un taux social de suicide.
→ Taux social de suicide : nombre de suicides par millions d'habitants par an.
→ Intérêt du taux social de suicide : quantifier, comparer, explorer des causes possibles.
→ Taux de suicide et explications psychopathologiques : aucune relation.
→ Cas de la folie : plus le taux de fous est important.
→ Plus le taux de suicide est faible.
→ États psychopathologiques : possibilité de constituer un terrain favorable pour pousser au
suicide.
→ Pas eux-mêmes une de ces causes.

→ Facteurs cosmiques.
→ Sens commun : saison favorable au suicide.
→ Suicides plus fréquents en automne et en hiver.
→ Idée préconçue : réfutée par la statistique.
→ Maximum de suicide : belle saison (semestre le plus chaud).
→ Semestre le plus chaud : mars - août.
→ Semestre le plus froid : septembre – février.
→ Courbe annuelle des suicides : France, Italie et Prusse.
→ Superposition : courbes des trois pays.
→ Loi générale : maximum de suicide toujours durant le semestre le plus chaud.

→ Facteurs cosmiques.
→ Explication courante (médecin, psychiatres, etc.) : élévation des températures.
→ Effet direct sur l'humeur et psychisme : idée préconçue.
→ Analyse : température moyenne et part annuelle des suicides dans ce mois de l'année.
→ Aucune superposition.

→ Facteurs cosmiques.
→ Analyse : mois avec températures identiques et part des suicides dans ce mois.
→ France : même températures en mai et septembre.
→ Part des suicides : différentes.
→ Mai : 105‰.
→ Septembre : 74‰.
→ Comparaison de trois pays : part des suicides identiques.
→ Part des suicides : 61‰.
→ Températures : très différentes.
→ Facteurs cosmiques : hypothèse de E. Durkheim.
→ Comparaison : part des suicides et longueur moyenne de la journée par mois.
→ Allongement des jours : augmentation des suicides.
→ Courbes : forte superposition.
→ Longueur des jours : favorise les suicides.
→ Vie sociale plus intense : plus de place pour la vie collective.
→ Plus de « rapport inter-sociaux ».
→ Facteur identifié : intensité de la vie collective.

→ Première étape : importante.
→ Cause : pas encore identifié.
→ Représentations du sens commun : totalement renversés.
→ Troubles psychiques : pas une cause.
→ Phénomènes naturels : pas une cause.
→ Causes : recherche dans la collectivité et société.

2 _ Deuxième étape : implication des facteurs sociaux.
→ Méthode de comparaison : taux de suicide entre différents pays et différentes périodes.
→ Constats majeurs : deux.
→ Taux de suicide d'un pays à l'autre : variabilité considérable.
→ Taux de suicide pour même pays sur l'ensemble de la période : constance.
→ E. Durkheim : « chaque pays paye chaque année à peu près le même tribu au suicide ».

→ Combinaison de ces deux constats : E. Durkheim.
→ Affirmation : taux de suicides non-expliqués par le hasard.
→ Explication non-valable : résultat de l'addition de comportements individuels tout à fait
indépendant, donc aléatoire.
→ Chaque pays : taux de suicide propre se maintenant dans le temps.
→ Régularité sociale : phénomène se reproduisant d'année en année dans une même société.
→ Implication : cause ne peut être que dans des facteurs sociaux.
→ Sans identification de la cause : établissement de l’implication de facteurs spécifiquement sociaux.

3 _ Troisième étape : recherche de la cause.
→ Méthode des « variations concomitantes » : corrélation statistique.
→ Hypothèse : taux de suicide lié au degré de cohésion d'une société.
→ Relation : entre.
→ Taux de suicide.
→ Série de variables : lieu d'habitation, sexe, âge, statut matrimonial, religion, etc.
→ Étude des variations : taux de suicide en fonction de ces variables.
→ Variables : description de groupes sociaux différents.
Nature

Taux de suicide le plus élevé

Taux de suicide les moins élevés.

Âge

Vieux

Jeunes

Sexe

Hommes

Femmes

Situation

Célibataires

Mariés

Foyer

Sans enfants

Avec enfants

Lieu de vie

Villes

Campagnes

Religion

Protestants

Catholiques

→ Interprétation de E. Durkheim : non-désignation de ces facteurs comme causes des suicides.
→ Facteurs associés au suicide : caractéristique commune.
→ Facteur commun à ces différents groupes sociaux : influence sur l'élévation du taux de suicide.
→ Facteur commun : degré d'intégration dans la société de ces groupes sociaux.
→ Suicide : variation inverse du degré d'intégration des groupes sociaux dont fait partie l'individu.
→ Individu rattaché à un ou des groupes : liens sociaux fort.
→ Moins porté à commettre un suicide.
→ Soumission : pression du groupe.
→ E. Durkheim : nécessaire pour tout individu de participer à la vie collective.
→ « Il faut qu'il se sente solidaire d'un être collectif ».

4 _ Types de suicides et remèdes.
→ Types de suicides.
→ Suicide égoïste : individualisme exagéré.
→ Individu : trop détaché de la société.
→ Protection contre le suicide : faible.
→ Suicide anomique : dégoût et désordres provoqués chez l'individu par l'absence de normes
sociales claires et définies.
→ Société : aucun rôle d’encadrement.
→ Exemple : hausse des suicides dans les périodes de grande postérité économique.

→ Suicide altruiste : influence trop forte de la société.
→ Individu : prêt à donner sa vie pour le groupe.
→ Exemple : kamikaze et attentas-suicides.

→ Remède : viser la cause elle-même.
→ Mesures répressives et éducatives : aucun effet.
→ Renforcement des groupes intégrant les individus dans la société : inefficace.
→ Famille : trop réduite.
→ Religion : perte d'influence.
→ Remède selon E. Durkheim : travail et groupes professionnels renforçant l'intégration sociale.
→ Démonstration de ses idées centrales : actions des individus.
→ Déterminés par la société dans laquelle ils se trouvent et les milieux sociaux auxquels
ils appartiennent.
→ Études : milieux sociaux et non individus eux-mêmes.
→ E. Durkheim : conclusion.
→ Besoin d'explication des phénomènes sociaux : par des facteurs sociaux.
→ Inexplicable par des facteurs individuels.

II _ Le fait social et sa construction.
→ Projet de Durkheim : élaborer une théorie et une méthode générale pour la sociologie.
→ Exposition des principes de cette démarche : « Les Règles de la méthode sociologique ».
→ Science : objective sur le modèle des sciences de la nature.
→ Dépasser : analyses abstraites, théoriques.
→ Permettre : connaissance concrète de la société.
→ Sociologie : principes.
→ Déterminer précisément un type d'objet qui l'intéresse elle et elle seule en tant que discipline.
→ Fait social.
→ Mise en évidence : éléments simples au cœur des phénomènes sociaux.
→ Recherche : lois générales.
→ Mise en évidence : états normaux et particuliers.
→ Montrer l'évolution : simple vers complexe.
→ Formes de sociétés : évolution.
→ Horde primitive.
→ Clan : rassemblement de hordes.
→ Tribu : clans juxtaposés.
→ Société polysegmentaire composée de clans organisés.
→ Sociétés polysegmentaire complexe.
→ Exemple : cités grecques.

→ Explication d'un phénomène social : uniquement par un autre phénomène social.
→ Fait social : concept.
→ Catégorie spécifique d'objets répondant à certains critères.

1 _ Définition du fait social.
→ Durkheim : définitions.
→ Toute manière de faire, fixée ou non, susceptible d'exercer sur l'individu.
→ Une contrainte extérieur ou générale : dans l'étendue d'une société donnée.
→ Tout en ayant : existence propre, indépendante de ses manifestations individuelles.
→ Manières d'agir, penser et sentir.
→ Présentant la propriété : existante en dehors des consciences individuelles.
→ Types de conduite : extérieurs à l'individu.
→ Doués d'une puissance coercitive : imposition à l'individu qu'il le veuille ou non.
→ Distinction : faits sociaux et psychologiques.
→ Faits sociaux : pas des faits de nature psychologique.
→ Existence en dehors des individus : séparation sociologie et psychologie.

2 _ Critères de reconnaissance du fait social.
→ Fait social : critères de reconnaissance.
→ Externalité.
→ Contrainte.
→ Généralité.
→ Externalité : manières d'agir et de penser.
→ Détermination extérieure aux individus.
→ Modèle : existe avant et après les individus particuliers composant une société à un moment
donné.
→ Contrainte : manières d'agir et de penser imposées aux individus.
→ Puissance coercitive : s'imposant à l'individu qu'il le veuille ou non.
→ Société : autorité morale sur les individus exercée.
→ Société contemporaine : chaque individu participe à la tendance en étant influencé par la
société.
→ Contraintes : deux types.
→ Faisant l'objet de règles explicites : règles juridiques, conventions, etc.
→ Ne faisant pas l'objet de règles explicites : manières d'agir intériorisées.
→ Non-perçu comme des contraintes par les individus.
→ Manières de penser : aboutissement du processus de socialisation.
→ Apprentissage des normes sociales.
→ Début : naissance.
→ Développement important : enfance.
→ À travers : éducation.
→ Contrainte : pas ressentie comme telle.
→ Raison : assimilée à l'éducation.
→ Modèles.
→ Apparence : personnels et naturels.
→ Réalité : collectifs et sociaux.
→ Généralité : cas isolé non-constitutif d'un fait social.
→ Extériorité par rapport aux individus : suppose l'extension du phénomène.
→ Fait social : collectif.

3 _ Grands types de faits sociaux.
→ Grands types de faits sociaux : cinq.
→ Substrat de la vie sociale : base matérielle d'une société.

→ Exemple : population et démographie, territoires et frontières.

→ Institutions formelles.

→ Exemple : conventions de langage, règles juridiques et organisations formelles.

→ Institutions informelles.

→ Exemple : mœurs, traditions, coutumes et usages.

→ Représentations constituées.

→ Exemple : doctrines, idéaux collectives et valeurs dominantes.

→ Représentations libres.

→ Exemple : courants d'opinion, idéaux et valeurs naissantes.


Related documents


PDF Document chapitre 3 demarche sociologique selon durkheim
PDF Document chapitre 3 demarche sociologique selon durkheim
PDF Document cours magistral 1
PDF Document cours magistral 3
PDF Document cours magistral 1
PDF Document cours magistral 1


Related keywords