PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



Outlook Express Bonjour Gab .pdf



Original filename: Outlook Express - Bonjour Gab.pdf

This PDF 1.4 document has been generated by , and has been sent on pdf-archive.com on 03/12/2014 at 20:44, from IP address 85.26.x.x. The current document download page has been viewed 360 times.
File size: 344 KB (19 pages).
Privacy: public file




Download original PDF file









Document preview


3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Bonjour Gab.
20 messages
Jérôme L <lynix680@gmail.com>
À : g.lunix@hotmail.com

30 novembre 2014 12:44

Salut Gab,
Je sais, ça fait un bail. Mais j'ai besoin de ton aide.
Je ne sais pas trop comment te demander ça, je sais que tu vas exiger un résumé de la situation, aussi je
serais bref.
Tu comprendras très vite j'en suis sûr, il y a une fille là­dessous, appelons­la P.
Je ne suis pas là pour te parler d'elle ou de la relation que j'entretiens avec elle.
Voici néanmoins un résumé: La relation que j'ai avec elle est amicale, et se passerait bien si j'évitais
d'aborder certains sujets trop souvent.
Et c'est là que ça devient compliqué, j'ai beaucoup de mal à refuser l'occasion de parler de ces sujets quand
l'occasion se présente.
Je lui ai déjà demandé de m'interrompre sèchement si je venais à en parler, je pense qu'elle le fait mais que
ça ne fonctionne pas bien.
C'est pourquoi je viens vers toi, j'aimerai que tu lui donnes de quoi se défendre contre moi, tu es la seule
personne que je connaisse capable de concevoir une "arme" contre moi.
Pouvons­nous en discuter ?
­Jérôme L.
Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>
À : Jérôme L <lynix680@gmail.com>

30 novembre 2014 13:23

Bonjour,
J'ai bien lu ton message, je te le dis car j'ai dû le relire pour croire ce qui arrivait. Tu m'as demandé de l'aide.
Toi.
Pour commencer, voici comme d'habitude les conclusions que je tire de tes phrases.
"Il y a une fille là­dessous"
­Cette fille doit vraiment compter pour toi pour que tu oses venir me demander de l'aide.
"Appelons­là P."
­Tu ne veux clairement pas que je connaisse son identité, aussi permet­moi de penser que "P" n'est pas la
première lettre de son prénom (Tu es plus malin que ça), et te connaissant (plutôt bien) je parie que tu lui as
associé un mot commençant par P, quel est­il ?
"Je ne suis pas là pour te parler d'elle ou de la relation que j'entretiens avec elle."
­Tu ne veux pas me parler d'une personne qui compte pour toi, et c'est là que ça devient intéressant.
Tu n'as aucune difficulté à parler de ta vie aux personnes qui y prêtent de l'attention, exception faite des
secrets que l'ont te confie bien évidemment.
Mais est­ce que je peux croire que cette personne est secrète et que personne ne connait son existence ?
Bien sûr que non.
Je pourrais en conclure qu'elle t'a demandé de ne pas lui parler d'elle, ou te connaissant, que tu as parlé
d'elle et que ça t'es retombé dessus.
Tu es trop bavard, tu aimes trop parler des choses que tu aimes bien.
"La relation que j'ai avec elle est amicale, et se passerait bien si j'évitais d'aborder certains sujets trop
souvent."
­Là nous avons la révélation qu'il me manquait, tu as une relation amicale avec elle.
Il est très facile d'en conclure que pour toi elle est plus qu'une amie, sinon tu ne viendrais pas m'en parler.
Tu es tout à fait capable d'avoir une relation normale avec une fille, ou n'importe quel autre être humain, fut­il
dôté d'un vagin ou non.
Tu n'as pas de problème avec l'amitié, tu n'as pas non plus de problème avec l'amour, à condition qu'il soit
réciproque.
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

1/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Et c'est là que je peux tirer ma plus belle conclusion, cet amour que tu as pour elle (ne nie pas que tu en as)
ne se passe pas comme tu le voulais.
Je devine également que tu t'es déclaré, tu n'es pas assez idiot que pour aborder volontairement des sujets
qui pourraient blesser quelqu'un que tu apprécies.
À moins que tu n'ais pas le choix.
"Et c'est là que ça devient compliqué, j'ai beaucoup de mal à refuser l'occasion de parler de ces sujets quand
l'occasion se présente."
­Ce qui confirme ma dernière phrase.
"Je lui ai déjà demandé de m'interrompre sèchement si je venais à en parler, je pense qu'elle le fait mais que
ça ne fonctionne pas bien."
­Encore un passage très intéressant, cette fille ne t'a pas envoyé balader !
Ça en devient même croustillant, je ne sais pas depuis combien de temps tu la connais mais pour me
contacter, tu as certainement épuisé toutes les solutions de base (Ce qui a dû prendre des semaines, si pas
des mois). Le fait qu'elle te supporte encore après autant de temps ne peut signifier qu'une chose: tu
comptes pour cette fille.
J'imagine que je ne t'apprends rien, en revanche je devine d'autres choses:
Tu lui as demandé de t'interrompre sèchement, cela signifie que tu penses qu'elle en est capable, et te
connaissant attiré par les caractères difficiles, elle est certainement capable d'être très froide et blessante si
elle le désire, ou l'a déjà été. Le fait qu'elle ne le soit pas (suffisamment, "je pense qu'elle le fait") d'elle­
même dans cette situation signifie encore une fois qu'elle t'apprécie, elle ne veut pas te blesser.
"Ça ne fonctionne pas très bien", cela signifie qu'elle ne sait pas comment te gérer, d'où le fait que tu te
tournes vers moi. N'est­ce pas ?
"C'est pourquoi je viens vers toi, j'aimerai que tu lui donnes de quoi se défendre contre moi, tu es la seule
personne que je connaisse capable de concevoir une "arme" contre moi."
­Alors là je dois dire que tu as réussi à m'étonner !
Tu veux que moi, je lui donne une arme contre toi ?! Est­ce que tu réalises seulement la faille que ça ouvre ?
Tu n'as jamais fait suffisamment confiance à quelqu'un que pour lui donner une telle chose, si tu arrives à lui
faire confiance à ce point, c'est que votre "relation" est bien plus forte que je ne croyais.
J'accepte d'en discuter avec toi, cependant pour avoir mon aide je demande plus d'informations.
­Que penses­tu d'elle exactement ?
­Qu'est­ce qui t'attire chez elle ?
­Sais­tu à quoi elle ressemble (Sait­on jamais avec toi..) ? Et si oui, qu'en penses­tu ?
­À quel point l'aimes­tu ?
Tu sais pertinement que je me fiche pas mal de sa vie à elle, mais toi en revanche tu m'intéresses, comme
d'habitude.
J'ai hâte d'avoir une réponse.
­Gab
Date: Sun, 30 Nov 2014 12:44:49 +0100
Subject: Bonjour Gab.
From: lynix680@gmail.com
To: g.lunix@hotmail.com
[Texte des messages précédents masqué]

Jérôme L <lynix680@gmail.com>
À : Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>

30 novembre 2014 17:24

Gab,
Après tout ce temps tu es encore capable de prouesses je vois..
Je suppose que si je ne réponds pas à tes questions, tu ne feras rien ? Ou pire encore.
Je n'ai pas envie de répondre à tes questions, c'est un sujet qui ne devrait plus impliquer personne. Je ne t'ai
pas contacté pour te parler d'elle, je veux que tu lui permettes simplement de se protéger de moi, parce que
la faire souffrir est une chose que je ne tolérerais pas. Quel qu'en soit le prix.
Pouvons­nous nous accorder là­dessus ?
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

2/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Jérôme L.
Le 30 novembre 2014 13:23, Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com> a écrit :
[Texte des messages précédents masqué]

Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>
À : Jérôme L <lynix680@gmail.com>

30 novembre 2014 17:56

Bonsoir Jérôme,
Tu as bien de la chance que je n'ai rien à faire aujourd'hui d'autre que de répondre à des emails.
Analyse de ton message:
"Après tout ce temps tu es encore capable de prouesses je vois.."
­Ce n'est pas une prouesse pour qui que ce soit que de comprendre ce dont on est à l'origine, n'est­ce pas ?
"Je suppose que si je ne réponds pas à tes questions, tu ne feras rien ? Ou pire encore."
­Et je vois que tu te souviens bien de mes méthodes. Je ne t'aiderai pas tant que je n'aurais pas de réponse
à chacune de mes questions.
Et bien sûr, si tu n'y réponds pas, je me verrais contraint d'aller chercher les réponses moi­même.
Je remarque aussi, non sans un sourire, que tu as toujours une certaine crainte vis­à­vis de moi.
"Je n'ai pas envie de répondre à tes questions, c'est un sujet qui ne devrait plus impliquer personne."
­Malheureusement pour toi, je suis impliqué dans ta vie. Tu as beau avoir coupé les ponts depuis des
années, j'ai toujours gardé un oeil sur toi.
Combien de tes amis sont, tu penses, en relation avec ma personne ? N'en devient pas paranoïaque bien
sûr, car il n'y en a pas autant que tu pourrais le penser.
Sache juste que j'ai gardé un oeil sur toi, vis à vis de l'Ungine, Nazara, ou encore le serveur Crowbarz (Au
passage, c'est pas mal ce que tu as fait pour EVE).
"Je ne t'ai pas contacté pour te parler d'elle"
­C'est le prix à payer, tu l'auras compris.
"je veux que tu lui permettes simplement de se protéger de moi, parce que la faire souffrir est une chose que
je ne tolérerais pas."
­Je devine que la fin de ta phrase m'est adressée, je ne pense pas que tu m'aurais contacté si tu pensais
que j'allais lui faire du mal. Et tu as eu raison.
Je ne vais rien lui faire à ta copine (Ou amie..), enfin du moment que cet échange se déroule dans des
paramètres acceptables.
"Quel qu'en soit le prix."
­Voilà qui redevient intéressant, tu n'utilises pas cette expression à la légère, cela signifie que tu tiens
suffisamment à elle que pour y renoncer s'il le fallait.
D'où ta demande d'une arme, tu veux qu'elle soit capable de mettre un terme à votre amitié/amourette si elle
le désire.
Très intéressant.
Je pense que je n'ai pas besoin d'en dire plus.
Oh au fait, quel est le nom de la plus grande ville du Kansas ?
À tout à l'heure..
­Gab
Date: Sun, 30 Nov 2014 17:24:11 +0100
Subject: Re: Bonjour Gab.
[Texte des messages précédents masqué]

Jérôme L <lynix680@gmail.com>
À : Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>

30 novembre 2014 19:11

https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

3/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Gab,
D'accord, je vais répondre à tes questions, je pense qu'il est assez clair que je n'ai pas le choix.
Évite simplement ce genre de menaces, ce n'est agréable ni pour toi ni pour moi. (Et tu sais que je réagis
mal aux menaces...)
"Que penses­tu d'elle exactement ?"
C'est une fille intéressante, j'apprécie beaucoup les moments que nous passons ensemble.
Elle est cependant mystérieuse et compliquée, je suis incapable de prédire ses réactions ou d'entrer dans sa
tête.
Elle a subit beaucoup de mes "bizarreries", je lui ai par exemple dit que j'avais rédigé son profil
psychologique en sept pages, et oui elle est toujours là.
Elle est toujours là pour moi, je suis incapable de comprendre ce qui lui plait autant chez moi pour qu'elle
affronte tout ça (Y compris une petite dépression de deux mois qui m'a fait perdre tout contrôle).
Elle est également très introvertie et repliée sur elle­même, pas de la même façon que moi, elle a plusieurs
barrières entre elle et le monde (et bien sûr je suis du côté du monde la plupart du temps). 
Son plus grand problème c'est d'être handicapée sentimentalement, elle a subit de gros coups durs plus
jeune qui l'affectent encore aujourd'hui (expliquant en partie les barrières), elle a beaucoup de mal avec ce
qu'elle ressent et préfère vivre dans un déni perpétuel du style "Tout va bien".
Je tiens à préciser, les coups durs dont je te parle sont des secrets qu'elle m'a confié (et d'autres que j'ai
deviné), tu sais donc que peu importe ce que tu me diras, ou ce que tu feras, je ne te dirais rien.
"Qu'est­ce qui t'attire chez elle ?"
Son caractère, sa joie de vivre, nos innombrables points communs, sa complexité, elle est à la fois sensible
et froide.
Et dans un autre registre, ses cheveux, ses yeux, je la trouve vraiment mignonne (Je ne te donnerais pas de
photo).
"Sais­tu à quoi elle ressemble (Sait­on jamais avec toi..) ? Et si oui, qu'en penses­tu ?"
Voir un peu plus haut
"À quel point l'aimes­tu ?"
Tu sais certainement que je ne peux pas répondre simplement à cette question.
Les sentiments que j'éprouve pour elle sont avant tout du respect et de l'affection, j'ai également une
profonde amitié pour elle (qui malheureusement a été heurtée par tout ceci), et il y a une part d'amour. (Dans
cet ordre d'importance).
Cette part d'amour est donc moins importante que le reste, je ne suis pas/plus en folie amoureuse, j'essaie
d'éviter de me raccrocher à elle.
Mon seul souhait en ce moment est de développer notre relation plus loin qu'elle ne l'a jamais été, je veux
simplement être unique comme elle est unique pour moi, si l'amour doit être impliqué dans cette histoire est
quelque chose que je ne peux pas décider, seul le temps le peut.
J'ai envie d'un jour la rencontrer, et de faire de nombreuses activités avec elle, peu importe mon status à ce
moment. Je ne souffrirais pas de ne rester que son meilleur ami, si au moins c'était possible.
Je sais que d'autres questions sont à suivre, essaie de ne pas aller trop loin...
­Jérôme L.
Le 30 novembre 2014 17:56, Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com> a écrit :
[Texte des messages précédents masqué]

Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>
À : Jérôme L <lynix680@gmail.com>

30 novembre 2014 22:22

Jérôme,
Tu n'as toujours pas répondu à ma première question, quel est ce mot commençant par P par lequel tu la
résumes ?
"Évite simplement ce genre de menaces, ce n'est agréable ni pour toi ni pour moi. (Et tu sais que je réagis
mal aux menaces...)"
­Je tenais à te faire comprendre que tu ne pouvais pas me cacher son identité, et que ça ne servait à rien
d'essayer. ;­)
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

4/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

"Elle est cependant mystérieuse et compliquée, je suis incapable de prédire ses réactions ou d'entrer dans
sa tête."
­Que tu sois incapable de rentrer dans l'esprit d'une personne est assez remarquable, si tu n'as pas perdu de
tes capacités en tout cas.
"Elle a subit beaucoup de mes "bizarreries", je lui ai par exemple dit que j'avais rédigé son profil
psychologique en sept pages, et oui elle est toujours là."
­Profil que tu as rédigé car tu étais incapable de rentrer dans sa tête, j'imagine que ça ne t'a quand même
pas beaucoup aidé.
En revanche c'est également remarquable qu'elle ait supporté d'apprendre ça, il est facile de passer pour un
psychopathe avec ce genre de phrases (Nous savons tous les deux que tu n'appartiens pas à cette
catégorie).
"Elle est toujours là pour moi, je suis incapable de comprendre ce qui lui plait autant chez moi pour qu'elle
affronte tout ça (Y compris une petite dépression de deux mois qui m'a fait perdre tout contrôle)."
­Tu la connais donc depuis plus de deux mois, et tu ne comprends pas ce que tu fais qui lui plaise autant.
Puisque tu es assez idiot pour te poser la question (sincèrement ça me fait de la peine de voir que tu as
autant régressé), tu as beaucoup de choses pour toi.
Le plus banal, pour un gars tu es mignon, ça t'a toujours perturbé que je te le dise mais il va falloir que je me
répète si je veux que tu l'admettes.
Ensuite, tu as une personnalité intéressante, je me jette des roses en disant ça évidemment, les gens
s'intéressent à toi car tu es unique. Il n'y en a pas deux comme toi, tu peux me faire confiance là­dessus.
Tu as un nombre impressionnant de valeurs, tu es devenu honnête, sincère, drôle, heureux, ça me fout la
gerbe.
Mais ça te rend intéressant aux yeux du petit peuple.
Inutile d'en reparler, mais tu sais que je désapprouve tes choix de vie.
En revanche, ta dépression m'intéresse, j'en reparle après.
"Elle est également très introvertie et repliée sur elle­même, pas de la même façon que moi, elle a plusieurs
barrières entre elle et le monde (et bien sûr je suis du côté du monde la plupart du temps). "
­Je commence à comprendre pourquoi tu la trouves intéressante.
Ne t'étonne pas d'être le plus souvent du mauvais côté de la barrière, en me basant sur une analyse
préliminaire je pense qu'elle en a besoin pour se sentir protégée du monde.
Le fait qu'à certains moments elle abaisse ces barrières pour toi ("la plupart du temps") est un signe de
confiance que tu ne dois pas ignorer, même si elle se replie sur elle­même au bout d'un moment.
Elle a certainement besoin, comme tout le monde, de temps.
Ton point de vue est complètement déphasé, tu n'arrives pas à la comprendre comme tu devrais la
comprendre. Fais­moi donc confiance, au moins sur ça.
"Son plus grand problème c'est d'être handicapée sentimentalement, elle a subit de gros coups durs plus
jeune qui l'affectent encore aujourd'hui (expliquant en partie les barrières), elle a beaucoup de mal avec ce
qu'elle ressent et préfère vivre dans un déni perpétuel du style "Tout va bien"."
­Comment est­ce que TOI tu ne peux pas comprendre ça ? Tu te souviens de comment tu étais quand je t'ai
ramassé ? Sans moi tu ne serais nulle part dans la vie.
Tu as donc perdu tes capacités d'empathie..
Des coups durs tu en as vécu toi aussi, de ma part notamment, et ils vont t'affecter toute ta vie, comme les
siens l'affecteront toute sa vie, elle finira par se reconstruire tout comme toi tu l'as fait.
On ne peut pas ignorer le passé, on fait avec, c'est lui qui construit le futur.
C'est pour cette raison que je ferai toujours partie de ta vie, hier comme un mentor, aujourd'hui comme une
ombre, demain comme un souvenir.
En revanche, le déni perpétuel peut être un problème, qui ne fait que retarder la guérison, mais ça c'est son
problème (et donc le tien), pas le mien.
"Je tiens à préciser, les coups durs dont je te parle sont des secrets qu'elle m'a confié (et d'autres que j'ai
deviné), tu sais donc que peu importe ce que tu me diras, ou ce que tu feras, je ne te dirais rien."
­Tout à fait, il m'est inutile d'essayer de t'arracher des secrets que des gens qui comptent pour toi t'ont
confiés, je sais que ça ne fonctionnera pas.
En revanche ça ne sert à rien de me dire ça car comme je te l'ai dit plus haut, je n'en ai vraiment rien à faire
d'elle, de sa vie et de ses problèmes. Nous ne parlons d'elle que dans la mesure où ça t'affecte.
"Son caractère, sa joie de vivre, nos innombrables points communs, sa complexité, elle est à la fois sensible
et froide."
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

5/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

­Je vois, tu ne pourrais de toute façon pas te contenter d'une fille docile, simple, voire idiote. Tu cherches la
difficulté.
"Et dans un autre registre, ses cheveux, ses yeux, je la trouve vraiment mignonne"
­Tu avais probablement déjà de l'amour pour elle avant de voir sa tête, pour toi l'apparence c'est secondaire,
sans dire que ça n'est pas important.
"(Je ne te donnerais pas de photo)."
­Comme si j'avais besoin que tu me donnes sa photo.
"Les sentiments que j'éprouve pour elle sont avant tout du respect et de l'affection, j'ai également une
profonde amitié pour elle (qui malheureusement a été heurtée par tout ceci), et il y a une part d'amour. (Dans
cet ordre d'importance)."
­J'imagine que ça n'est devenu comme ça qu'au bout de semaines de réflexion, ce qui me laisse penser que
tu t'es déclaré il y a un moment déjà. Ça n'a pas dû être facile pour toi. Mais je t'avais mis en garde.
"Cette part d'amour est donc moins importante que le reste, je ne suis pas/plus en folie amoureuse, j'essaie
d'éviter de me raccrocher à elle."
­Je vois exactement où tu en es. Ton amour est en "stand­by", en pause, il te fiche un peu la paix pour le
moment, c'est pas plus mal.
"Mon seul souhait en ce moment est de développer notre relation plus loin qu'elle ne l'a jamais été, je veux
simplement être unique comme elle est unique pour moi, si l'amour doit être impliqué dans cette histoire est
quelque chose que je ne peux pas décider, seul le temps le peut."
­Je sais à quel point tu es un "grand romantique", l'amour est très important pour toi, plus que le reste. Je ne
comprends pas que tu acceptes la fatalité du destin sans chercher à la provoquer.
Tu n'es plus maître de ta vie en disant ça, mais tu l'as compris. C'est pour ça que tu me demandes de lui
donner une arme, tu veux lui abandonner ton contrôle.
Si ça n'est pas une preuve que l'amour rend idiot, je ne vois pas ce qu'il faut.
"J'ai envie d'un jour la rencontrer, et de faire de nombreuses activités avec elle, peu importe mon status à ce
moment. Je ne souffrirais pas de ne rester que son meilleur ami, si au moins c'était possible."
­Blah blah blah blah, l'amitié dont tu me parles n'est qu'une forme d'amour platonique. En revanche la fin de la
phrase est intéressante "si au moins c'était possible".
Cela signifie qu'en ce moment, tu sens que votre amitié est en danger, mais elle a survécu des mois à une
déclaration d'amour, qui est un véritable destructeur d'amitié.
D'ailleurs te connaissant tu ne t'es pas arrêté à une déclaration..
"Je sais que d'autres questions sont à suivre, essaie de ne pas aller trop loin..."
­C'est à moi seul d'en décider.
Alors donc, concernant ta dépression, j'en ai entendu parler. Un brusque changement de comportement au
moment même de ta rupture avec Méganne (quand je te dis que je garde un oeil sur toi..).
J'imagine que tu t'es laissé aller à cet océan de désolation que sont les émotions, sans les contrôler. Et P.
qui a enduré ça ! Mais cette fille mérite une médaille !
Je suppose que ça a causé une instabilité dans votre duo, dont il a du mal à se remettre.
Est­ce que tu as déjà imaginé que tu pouvais ne pas fonctionner tout à fait comme elle ? Toi tu as besoin de
régler les problèmes immédiatement, que la situation change du jour au lendemain.
Mais est­ce que tu t'es déjà dit qu'elle avait simplement besoin de temps ? C'est triste mais tout comme il
faut du temps pour rétablir une confiance, il faut du temps pour rétablir une amitié.
Te connaissant, pendant cette période de "réparation", tu vas avoir l'impression que votre amitié est foutue et
qu'elle n'évoluera jamais plus. Parce qu'elle a déjà été mieux bien sûr.
N'écoute pas ce que tu te dis, n'écoute même pas ce qu'elle te dit. Les gens sont cons quand il s'agit de
juger l'évolution d'une situation. Le cerveau humain a du mal à gérer le futur.
Tu as un handicap social, tu ne comprends pas de toi­même ces choses, et honnêtement je n'ai eu aucun
remord à ne pas te les enseigner, mais je suppose qu'il va falloir que je m'occupe de toi..
Avant de conclure, j'ai trois questions supplémentaires.
­Est­ce qu'elle est attirée par toi ?
­Dans un cas comme dans l'autre, qu'est­ce qui la bloque ?
­Est­ce que tu l'aimes suffisamment que pour l'attendre, si c'est ce qu'il fallait faire, sans l'assurance d'une
réponse favorable ?
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

6/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Voilà bien un long email, j'en ai mal aux doigts, je vais un peu me relaxer en écoutant les oiseaux chanter:
3FNTvu5iROw :­)
À la prochaine..
­Gab
Date: Sun, 30 Nov 2014 19:11:27 +0100
[Texte des messages précédents masqué]

Jérôme L <lynix680@gmail.com>
À : Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>

1 décembre 2014 14:08

Bonjour Gab,
Pour commencer, tu es une ordure.
La lettre P est la première lettre du mot "Pardon". C'est ce mot que j'ai choisi de lui attribuer, pour m'excuser
mentalement d'être incapable d'être normal, j'ai choisi ce mot après lui avoir fait mal quelques fois, par ma
connerie ou par mon amour.
Je vais répondre à tes questions une dernière fois.
"Est­ce qu'elle est attirée par toi"
­Je pense, sans certitude aucune, que je lui plais, oui.
"Dans un cas comme dans l'autre, qu'est­ce qui la bloque ?"
­Sans entrer dans les détails, il y a d'un côté ses barrières, qui font qu'elle n'est pas prête à être en couple.
Et la distance. Elle a une sainte­horreur des relations longue­distance (l'une des siennes a mal terminé).
"Est­ce que tu l'aimes suffisamment que pour l'attendre, si c'est ce qu'il fallait faire, sans l'assurance d'une
réponse favorable ?"
­C'est ce que j'ai essayé de lui faire comprendre, je ne me vois pas en couple avec elle, je l'imagine
difficilement. Mais je nous laisse une chance dans le futur éloigné.
Je lui ai dit ça, et elle a réagit comme si je lui parlais de ça maintenant, ce qui me laisse penser que, comme
tu le dis, elle n'arrive pas à se projeter.
Alors la réponse à ta question est oui, je veux avoir une relation proche avec elle, aussi proche que possible,
sans m'attendre à quoi que ce soit.
On peut arrêter de jouer aux devinettes maintenant .. ?
­Jérôme L.
Le 30 novembre 2014 22:22, Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com> a écrit :
[Texte des messages précédents masqué]

Gab Lunix <g.lunix@hotmail.com>
À : Jérôme L <lynix680@gmail.com>

1 décembre 2014 16:28

Bonjour Jérôme !
Tu en as mis du temps à répondre, pourtant tu ne dors pas beaucoup il me semble ?
"Pour commencer, tu es une ordure."
­Je n'aime pas les insultes, mais tu es dans le vrai.
"La lettre P est la première lettre du mot "Pardon"."
­Ça me rassure de voir que ça n'est pas aussi stupide que "la première lettre de son nom de famille".
"C'est ce mot que j'ai choisi de lui attribuer, pour m'excuser mentalement d'être incapable d'être normal"
­Être différent est une félicitée, est­ce que tu préférerais être un stéréotype ambulant ? Un autre mouton se
promenant dans les rues n'ayant pour objectif que d'être accepté socialement ?
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

7/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

Allons, tu vaux mieux que ça.
"j'ai choisi ce mot après lui avoir fait mal quelques fois, par ma connerie ou par mon amour."
­Et tu penses donc qu'une personne normale n'aurait pas fait ça, la heurter ?
Ce sont certainement des moutons justement qui sont derrière le mal qu'on lui a fait, quel qu'il soit, toi tu es
différent.
Tu es incapable de blesser des gens que tu aimes (ça te perdra..), alors fait­lui comprendre que tes
différences sont un atout.
Et comprends­le toi­même aussi, à nouveau, comme il y a cinq ans.
"Je vais répondre à tes questions une dernière fois."
­Ta naïeveté me chagrine.
"Je pense, sans certitude aucune, que je lui plais, oui."
­Je t'ai pourtant appris à ne pas vivre dans le doute, à te fabriquer des hypothèses et à choisir la plus
probable, mes enseignements n'ont­ils servi à rien ?
Je reviens là­dessus après.
"Sans entrer dans les détails, il y a d'un côté ses barrières, qui font qu'elle n'est pas prête à être en couple."
­Je vais partir du principe que tu es au courant que les femmes refusent d'infliger les sentiments et se
fabriquent souvent des prétextes.
Que tu as donc éliminé la possibilité d'un motif bidon.
Si elle te dit qu'elle n'est pas prête à être en couple (et que c'est vrai), c'est qu'elle n'en a pas envie pour
l'instant. Vois­là comme une pomme pas encore mûre.
"Et la distance. Elle a une sainte­horreur des relations longue­distance (l'une des siennes a mal terminé)."
­Je vais prendre les raisons habituelles des échecs des relations longue­distance:
1) L'un des deux partenaires craque et va préférer une opportunité proche (Lorsqu'on ne voit pas la vie en ..)
2) L'amour s'éteint, ça arrive lorsque le contact virtuel ne suffit plus.
3) L'un des deux partenaires n'est pas ce qu'il semblait être.
Il est probable qu'elle ait vécu une (ou plusieurs) de ces options, voilà ce que tu dois donc lui faire
comprendre:
1) Tu ne fonctionnes pas comme ça. Quand tu as une fille en tête, tu es incapable de remarquer celles
autour de toi. Comme un filtre de fidélité apposé sur tes yeux.
Ce qui au passage est idiot.
2) Après ta relation avec Rose je suis certain que tu es au courant de ce problème et que tu ne baserais pas
une relation que sur la présence virtuelle (oui j'ai surveillé ça aussi).
3) Autrement dit, le réel et le virtuel sont trop différents. Il y a une différence bien sûr, mais est­elle de taille ?
Il va me falloir plus de lignes pour y répondre, aussi j'y répondrais après.
Au fait, elle est au courant que tu as prévu de déménager en France après tes études ? Parce que ça peut
régler le problème de la distance.
"C'est ce que j'ai essayé de lui faire comprendre, je ne me vois pas en couple avec elle, je l'imagine
difficilement."
­Cela signifie que tu as gardé ou récupéré un soupçon de clairvoyance, c'est quelque chose à ne pas perdre
quand on aime.
J'imagine également que le couple dont tu parles, que tu imagines difficilement est un couple réel. Tu ne sais
pas ce qu'il arriverait si vous vous retrouviez toi et elle, l'un en face de l'autre.
J'en parlerai également après.
"Mais je nous laisse une chance dans le futur éloigné."
­Ce qui signifie que tu penses que c'est possible, que tu es juste incertain. N'oublie pas les hypothèses
Jérôme..
"Je lui ai dit ça, et elle a réagit comme si je lui parlais de ça maintenant"
­Je vais donc m'auto­citer: "Les gens sont cons quand il s'agit de juger l'évolution d'une situation".
Un exemple tellement simple que je le trouve insultant: Quand tu viens de manger, que tu en as mal à
l'estomac, et qu'on te parle d'aller au restaurant deux jours après, tu vas avoir envie de dire non.
Tu vas te dire "Mais je serais incapable de manger au restaurant", en oubliant qu'en deux jours, tu auras
largement eu le temps de t'en remettre. Il est difficile de se projeter.
Pour elle c'est pareil, quand tu lui parles de toi et elle en couple, dans sa caboche elle ne peut s'empêcher de
penser à la situation actuelle.
Trois ans d'apprentissage du fonctionnement humain pour en arriver là, tu étais ma fierté, tu es mon dépit..
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

8/19

3/12/2014

Outlook Express ­ Bonjour Gab.

"ce qui me laisse penser que, comme tu le dis, elle n'arrive pas à se projeter."
­Personne ne le peut correctement, les choses évoluent d'abord et on les juge ensuite.
"Alors la réponse à ta question est oui, je veux avoir une relation proche avec elle, aussi proche que
possible, sans m'attendre à quoi que ce soit."
­Si en plus tu te mets à te mentir à toi­même, tu ne t'en sortiras pas.
Bien sur que tu as des attentes, des espoirs, c'est ainsi qu'on fonctionne quand on a des émotions.
Tes attentes ici sont simplement "je veux être son meilleur ami et plus si affinité".
Encore une fois je vais revenir là­dessus après (on arrive à la fin de mon analyse).
"On peut arrêter de jouer aux devinettes maintenant .. ?"
­Ne prends pas ce ton avec moi, tu es en train de payer le prix pour m'avoir demandé de l'aide. Et ça
s'arrêtera quand je le déciderai.
Alors dans l'ordre:
­Tu penses que tu lui plais, ce qui signifie clairement qu'elle t'a laissé une chance.
Je sais comment les femmes fonctionnent, un non peut signifier un peut­être, un peut­être peut signifier un
oui, et un oui.. ça peut vouloir tout dire.
Mais toi tu es incapable de le comprendre, si on te dit "non", tu vas entendre "jamais", si on te dit "peut­
être", tu vas entendre "je veux que tu arrives à me convaincre", et si on te dit "oui", tu vas entendre "je
t'aime".
Elle ne t'a donc pas dit non, ou en tout cas pas d'une façon définitive (ce qui pour toi signifie quelque chose),
ce que j'assimile à un peut­être.
Et vu que tu n'arrives plus à baser ta vie sur les hypothèses, j'imagine que le doute t'a rongé, et que donc tu
as essayé de la convaincre, que tu as été incapable d'attendre ?
Et sachant qu'elle est gentille (autrement tu ne l'apprécierais pas autant), elle a essayé de faire avec jusqu'au
point de rupture. Tu as soit provoqué sa colère, ou sa peine.
Dans le premier cas, elle t'en a voulu de la harceler, dans le second elle s'en voulait que tu te fasses du mal
pour elle.
Tu n'étais probablement pas stable émotionnellement, et si ta dépression a été aussi forte que celle que
Rose a provoqué chez toi, elle l'a subit de plein fouet.
Je le redis, pour te parler encore cette fille mérite d'être décorée.
D'après les différents échos que j'ai eu, tu as retrouvé le contrôle de tes émotions. Et je parie que tu veux
récupérer ce que tu as perdu, que tu veux une seconde chance.
Les mots ne suffiront pas tu sais, il vaut même mieux que tu n'en parles pas et qu'elle le comprenne toute
seule.
Ce qui m'amène à mon deuxième point.
­Les mots écrits, tu as toujours eu un problème avec ça, tu ne prends pas suffisamment de recul sur les
mots, tu les interprètes encore et encore, plutôt que de définir simplement la situation comme je le fais.
D'où la grande question, est­ce qu'il y a une différence entre le réel et le virtuel à ton sujet ? Sans hésitation
je réponds oui.
Car il est temps de te l'apprendre, nous nous sommes déjà rencontrés, et plusieurs personnes que tu as
rencontrées étaient en contact avec moi.
Je te laisse un moment pour absorber le choc.
Voilà, donc nous avons déjà eu l'occasion de nous parler, et tu es bien la même personne, les valeurs (qui
m'horripilent), la façon de parler même, on les reconnaît.
Cependant lorsqu'on te parle, tu réagis de façon plus normale, tu n'interprètes pas les mots à tort et à
travers, tu ne te compliques pas la vie, tu as ce recul que tu devrais avoir tout le temps.
Tu as cet humour et cette joie de vivre qui fait que les gens ont envie de continuer à te parler.
Tout en étant bien sûr, un alien, quelqu'un d'unique (et ça ne t'en rend que plus intéressant).
Si je me considérais humain, je t'envierais.
Tu devrais penser à lui parler au micro, à t'exposer un peu, plutôt qu'à te réfugier derrière l'écriture qui ne fait
que mieux fleurir l'arbre de tes problèmes.
Tout ça pour en revenir à, est­ce qu'elle est capable de t'apprécier en temps que "Jérôme" autant qu'en
temps que "Lynix" ? Oui, tu devrais juste mettre "Lynix" de côté plus souvent.
­Inutile que je reparte sur le sujet "Que se passerait­il si on vous mettait l'un en face de l'autre", je viens d'en
parler. Cependant je ne peux que te conseiller d'essayer de lui proposer une rencontre.
Juste histoire qu'elle puisse voir quel mec génial tu es en réalité, inutile que je reparte sur tes atouts.
https://mail.google.com/mail/u/0/?ui=2&ik=7b35baad48&view=pt&search=inbox&th=14a008478679a7fa&siml=14a008478679a7fa&siml=14a00a7bf206df3…

9/19


Related documents


PDF Document outlook express bonjour gab
PDF Document document2 1
PDF Document 368091039 projet
PDF Document programme sport circuit training
PDF Document le coeur energetique
PDF Document yaplusdesaisons 100 communique


Related keywords