Rapport Digital Labo 1.pdf


Preview of PDF document rapport-digital-labo-1.pdf

Page 1 2 3 4 5 6

Text preview


CLOCK
QA

QB

QC

QD

F IGURE 1.2 – Sortie de QA , QB , QC , QD et de l’horloge (tension en fonction du temps)

Compteur asynchrone

MRO
QB

MR1
QA

Compteur synchrone

QD

QD

Pourquoi ?
Car le changement se fait trop rapidement et le 10
est donc impossible à observer.
Car le changement se fait au coup d’horloge, c’est-àdire lorsque l’on appuie sur le bouton.

TABLE 1.1 – Temps de latence causé par les portes
Dans le cas d’un compteur synchrone, lorsque l’on a réalisé le câblage et que le compteur arrive à
9 en binaire, QA et QD sont à niveau haut. Ces derniers étant connectés à MR0 et MR1 (nommés
R01 et R02 à la Figure 2 du manuel), ils mettent les entrées CLR de tous les flip-flops à niveau
haut. Le circuit étant asynchrone, il n’est donc pas nécessaire pour ces flip-flops d’attendre un flanc
descendant et ainsi les flip-flops sont quasiment instantanément réinitialisés lorsque les entrées
CLR sont activées. Dans la pratique, on n’observe pas l’affichage en binaire du 9 tellement son
apparition est brève.
Dans le cas d’un circuit synchrone, nous pouvons au contraire observer l’affichage de tous les
numéros voulus comme attendu. En effet, dans ce type de circuits, une même clock relie tous
les flip-flops qui ne peuvent dès lors changer d’état que lors d’un flanc montant de la clock. Cette
configuration empêche un phénomène comme celui du circuit asynchrone précédent de se produire.
Ainsi, à l’arrivée de l’étape de l’affichage du 9 en binaire, ce dernier, bien qu’activant l’entrée CLR,
ne produit pas de ré-initialisation de tous les flip-flops tout de suite tant que la clock n’est pas
arrivé à un flanc montant. De ce fait, nous pouvons clairement observer la progression du compteur
jusqu’à 9. Nous remarquons donc que dans le circuit synchrone, l’indépendance de la clock vis à
vis des autres éléments du circuit permet une orchestration de l’ensemble du circuit tandis que dans
un fonctionnement asynchrone, chaque composante du circuit est dépendante des modifications
des éléments auxquels ils sont connectés.
Si l’on souhaite que le circuit affiche de manière visible le comptage de 0 à 5, nous devons prévoir,
en raison du problème mentionné auparavant, que ce comptage s’effectue jusqu’à 6. Dans ce cas,
nous connectons MR0 et MR1 à QB et QC respectivement.

2