Langue otherkine .pdf

File information


Original filename: Langue otherkine.pdf
Title: Langue otherkine 25/05/17
Author: Lal Behi

This PDF 1.5 document has been generated by Microsoft® Office Word 2007, and has been sent on pdf-archive.com on 25/05/2017 at 17:47, from IP address 82.236.x.x. The current document download page has been viewed 376 times.
File size: 1.9 MB (77 pages).
Privacy: public file


Download original PDF file


Langue otherkine.pdf (PDF, 1.9 MB)


Share on social networks



Link to this file download page



Document preview


wAgeliok - LANGUE OTHERKINE
INDEX
L’ALPHABET ........................................................................................................................... 4
Transcription des noms propres ............................................................................................. 6
LA PONCTUATION ET AUTRES SIGNES ............................................................................ 6
TYPE SYNTAXIQUE ............................................................................................................... 7
LES RÈGLES D’EUPHONIE ................................................................................................... 7
LE GENRE DES NOMS............................................................................................................ 7
LES PLURIELS DES NOMS .................................................................................................... 8
1. Pluriel régulier des noms plurisyllabiques ...................................................................... 8
2. Pluriel des noms monosyllabiques .................................................................................. 9
3. Pluriel duel .................................................................................................................... 10
4. Pluriel collectif .............................................................................................................. 10
5. Pluriels uniques ............................................................................................................. 11
6. Indication des pluriels dans un dictionnaire en alphabet latin....................................... 11
LES MUTATIONS CONSONANTIQUES ............................................................................. 11
LES ARTICLES ....................................................................................................................... 12
LES ADJECTIFS ..................................................................................................................... 13
1. Intensificateur ................................................................................................................ 14
2. Adjectif épithète ............................................................................................................ 14
3. Adjectif attribut ............................................................................................................. 14
4. Comparatif de supériorité .............................................................................................. 14
5. Comparatifs d’infériorité et d’égalité ............................................................................ 15
6. Superlatif ....................................................................................................................... 16
7. Comparatif irrégulier ..................................................................................................... 16
8. Nominalisation de l’adjectif .......................................................................................... 16
9. Adjectifs de couleur ...................................................................................................... 17
10.

Adjectif et verbe associé ............................................................................................ 18

LES DÉMONSTRATIFS ......................................................................................................... 18
1. Adjectif démonstratif ..................................................................................................... 18
2. Pronom démonstratif ..................................................................................................... 19
LES QUANTIFICATEURS ..................................................................................................... 20
LES POSSESSIFS.................................................................................................................... 21
1. Adjectif possessif et pronom autonome ........................................................................ 21
2. Pronom possessif ........................................................................................................... 22

LA PARTICULE ‘EN’ ............................................................................................................. 22
1. Le complément de nom ................................................................................................. 23
2. La proposition relative .................................................................................................. 23
LA PARTICULE ADDITIVE A(G) (et) ................................................................................. 25
LA PARTICULE EXCLUSIVE ‘NOM’ ................................................................................. 26
LA PARTICULE ATTRIBUTIVE ‘O’ .................................................................................... 27
1. Pour indiquer l’adjectif attribut du sujet. ...................................................................... 27
2. Pour indiquer le nom attribut du sujet avec le verbe copule dU dú. ............................... 27
3. Pour introduire le complément d’objet indirect d’un verbe. ......................................... 28
LA PARTICULE ‘NHU/NHÚ’ ............................................................................................... 28
1. Formation de l’adverbe ................................................................................................. 29
2. Instrumental ................................................................................................................... 29
LA PARTICULE ‘UT’ ............................................................................................................. 30
LES VERBES .......................................................................................................................... 31
1. Verbes du G1 accompagnés d’un sujet personnel ......................................................... 32
2. Verbes du G1 accompagnés d’un sujet nominal ........................................................... 33
3. Verbe auxiliaire dU dú (être) .......................................................................................... 34
4. Verbes du G2 accompagnés d’un sujet personnel ......................................................... 34
5. Verbes du G2 accompagnés d’un sujet nominal ........................................................... 35
6. Élision de l’auxiliaire .................................................................................................... 35
7. Euphonie des verbes en –Vú ......................................................................................... 36
8. Verbes irréguliers .......................................................................................................... 37
a. cU Cú (aller, venir, se déplacer, bouger) ................................................................... 37
b.

burU Burú (faire) ..................................................................................................... 38

9. Verbe être existentiel arU arú ........................................................................................ 39
10.

Verbe avoir ................................................................................................................ 39

11.

Auxiliaires modaux (ou verbes principaux) et formes nominales ............................. 40

c. Cas des verbes modaux ou principaux suivis d’un infinitif en français (le sujet du
verbe secondaire est le même que celui du verbe modal). ............................................... 41
d.
Cas des verbes modaux ou principaux suivis d’une forme verbale conjuguée (le
sujet du verbe secondaire est différent de celui du verbe modal). ................................... 41
e. Forme verbale précédée d’un circonstanciel ............................................................. 42
12.

ydU Ydú (faire faire) .................................................................................................. 43

13.

La forme nominale du verbe ...................................................................................... 43

14.

Particules de procès ................................................................................................... 44

15.

Forme adjectivale du verbe (participe passé) ............................................................ 45

16.

Impératif .................................................................................................................... 45

17.

Verbes composés ....................................................................................................... 46

LA NÉGATION ....................................................................................................................... 46
1. La négation du verbe et des adjectifs (sauf ceux en –ek –eth) ....................................... 47
2. La négation des verbes irréguliers cú (aller) et burú (faire) ........................................ 47
3. La négation des adjectifs en -eth ................................................................................... 49
4. La négation de l’adjectif dans un groupe nominal ........................................................ 49
5. La négation du nom et sa forme adjectivale .................................................................. 50
6. La négation restrictive ................................................................................................... 50
7. Les autres négations ...................................................................................................... 50
L’INTERROGATION ............................................................................................................. 50
1. L’interrogation simple ................................................................................................... 50
2. Les interrogatifs ............................................................................................................. 51
LES ADVERBES ..................................................................................................................... 52
LE COMPLÉMENT D’OBJET DIRECT ................................................................................ 53
1. Le complément d’objet nominal ................................................................................... 53
2. Le complément d’objet pronominal .............................................................................. 53
3. Cas du complément d’objet pronominal à la 3e p.......................................................... 53
LA PARTICULE OBLIQUE ‘NÁ’.......................................................................................... 54
1. nA Ná pour indiquer la direction d’un mouvement de manière générique .................... 54
2. nA Ná associé à une préposition locative et un verbe de mouvement ........................... 55
3. La particule oblique associée à l’ablatif ........................................................................ 55
LA PARTICULE ABLATIVE ‘AM’ ...................................................................................... 55
1. Fonction ablative ........................................................................................................... 56
2. Utilisation avec les quantificateurs (am + pl. coll.) ...................................................... 56
3. Utilisation avec les comparatifs .................................................................................... 56
LES PARTICULES DE LOCALISATION ............................................................................. 57
1. Les particules de localisation statiques ......................................................................... 57
2. Les particules de localisations avec verbes de mouvement ou d’action ....................... 59
3. Déplacement de la particule de localisation après le groupe nominal .......................... 59
4. mA Má (ici) et ol ol (là) .................................................................................................. 60
LA PARTICULE TEMPORELLE ‘NID’ ................................................................................ 61
LES CONNECTEURS LOGIQUES ENCLITIQUES ............................................................. 61
PROPOSITIONS ET SUBORDONNÉES ............................................................................... 62
1. Séquence de plusieurs propositions............................................................................... 62
f.

Propositions contiguës ............................................................................................... 62

g.

Propositions simultanées ........................................................................................ 62

h.

Propositions successives ........................................................................................ 62

i.

Propositions antagonistes .......................................................................................... 63

2. Propositions subordonnées ............................................................................................ 63
j.

Subordonnée de temps ............................................................................................... 63

k.

Subordonnée de cause ............................................................................................ 63

l.

Subordonnée de condition ......................................................................................... 63

m.

Subordonnée de but ................................................................................................ 64

LA CONCORDANCE DES TEMPS ....................................................................................... 64
LE DISCOURS RAPPORTÉ ................................................................................................... 65
1. Discours rapporté avec verbe à l’infinitif ...................................................................... 65
2. Discours rapporté avec verbe conjugué ........................................................................ 65
3. Discours rapporté nominal ............................................................................................ 65
LES PARTICULES EXPRESSIVES ....................................................................................... 66
1. La particule exclamative Zan dhán ................................................................................. 66
2. La particule vocative Zan dhan ...................................................................................... 66
3. La particule de regret et de déception fodis fodis ou yr ynvodis yr ynvodis (forme
majorée). ............................................................................................................................... 66
4. La particule incitative anzO andhó .................................................................................. 67
5. La particule emphatique yxUN ychúng ............................................................................. 67
LES NUMERAUX ................................................................................................................... 67
1. Les cardinaux ................................................................................................................ 67
2. Les ordinaux .................................................................................................................. 71
LA DATE ................................................................................................................................. 72
1. Les jours de la semaine (cYn Nerzan cýn ngerdhan) ........................................................ 72
2. Les mois de l’année (oixanen fei oichanen fei) ............................................................... 73
3. L’année .......................................................................................................................... 74
4. Date complète ................................................................................................................ 74
PAYS, GENTILÉ, ADJECTIF ET GLOSSONYME .............................................................. 75
VOCABULAIRE ET EXPRESSIONS IDIOMATIQUES ...................................................... 76

Langue, langage : wá (oiwé*, awág*, ewóidh*)
Otherkin : Celaedh (Celwidh*, Celaedhág, Celaiódh*)
 adj : celioth
Langue otherkine : wágelioth
L’ALPHABET
L’alphabet est composé de 26 lettres :

- 6 voyelles (a, i, y, u, e, o),
- la lettre w, qui peut prendre une fonction consonantique ou vocalique,
- 21 consonnes (p, b, f, v, m, mh, n, nh, ng, ngh, l, r, h, ch, s, sh, c, g, t, th, d, dh).
La langue otherkine était à l’origine écrite avec une graphie archaïque, dite parfois rune
otherkine, mais que nous nommerons de son nom otherkin, à savoir l’arwid. L’alphabet
arwidique a été retranscrit au début du Moyen-Âge par l’alphabet latin. L’exemplaire du tó
Ngwernoidh qui apparaît dans Nemedhion est de toute evidence une copie d’un original en
arwid.
La transcription latine utilise, en plus des lettres traditionnelles, un diacritique
(l’accent aigu) pour noter les voyelles longues.
Dans le cours ci-dessous, les exemples apparaîtront d’abord en alphabet arwidique,
puis en transcription latine (en gras), le tout suivi de la traduction (en italique).
L’alphabet arwidique s’écrit avec les graphies suivantes :

a A i I y Y u U

e

E

o

O

w p b f

arwid
transcr. a á i í
y
ý u ú
e
é
o
ó
w
pron.
[aː]
[iː] [ø] [øː] [u] [uː] [e,ɛ] [eː,ɛː] [o,ɔ] [oː,ɔː] [w]
touche a A i I y Y u U
e
E
o
O
w
arwid

v m n N l r h x

transcr. v
pron.
touche v
arwid

m
m

M

n ng
[ŋ]
n N

H

l

r
h ch
[r] [h] [x]
r
h
x

l

s

S

c

g

s

sh
[ʃ]
S

c
[k]
c

g
[g]
g

s

p

b

f

p

b

f

t k/K** d z/Z*
t
t

th d dh
[θ]
[ð]
k/K d z/Z

G

transcr.
mh
nh
ngh
h
h
pron.
[m ]
[n ]
[ŋh]
touche
M
H
G
* : forme initiale (si existante)
pron.: prononcation (si différente du français)
L’ordre alphabétique est celui qui apparaît dans le tableau précédent (voyelles, glide,
consonnes). Même si l’alphabet arwidique possède des graphies distinctes pour les voyelles
brèves et longues, cette distinction n’est pas pertinente pour l’ordre purement alphabétique.
Dans un classement alphabétique, le couple a/á ( / ) ne forme qu’une entrée, la forme brève

aA

précédant la longue au même rang.

a A i I y Y u U e E o O w p b f v m M n H N G l r h x
s S c g t K k d Z z



M H N G x S K et Z bien que représentées par des digraphes ou trigraphes dans la

trancription latine (mh, nh, ng, ngh, ch, sh, th et dh,) sont à considérer comme des lettres
uniques.
— Deux arweidh possèdent une forme distincte selon qu’elles sont en initiale ou non d’un

k

K z

mot. Il s’agit de th (forme initiale : ) et dh (forme initiale : ).

Z

— Les voyelles possèdent toutes une forme longue indiquée par un accent aigu (á [aː], í [iː],
ý [øː], etc.).
— Quelles que soient les suffixations, on ne trouve jamais deux voyelles identiques côte à
côte. Il y a dans ce cas assimilation au profit d’une unique voyelle longue.
La syllabe est de type (C)(C)V[x fois](C)(C)
Modification de la prononciation
— L’arwid

z (digraphe –dh) est prononcé [θ] en finale, sauf en prononciation soutenue où il

conserve le son [ð].

H

— La consonne

nh se prononce [nəh] (insertion d’un shewa léger) dans les mots

monosyllabiques. Ex.
yr nhú [œr nəhuː], ainsi. Fait exception la négation
nhai, toujours prononcée [nhai].

yr HU

Hai

Transcription des noms propres
Les noms propres sont transcrits de façon phonétique, le plus souvent au plus proche de
l’original mais sans jamais déroger aux règles phonologiques de la langue otherkine. Le
placement (ou non) de voyelle longue est aléatoire et surtout lié à l’usage.
Ex. :

4pOl Pól (Paul)
4pedyr Pedyr (Pierre)

Les noms de villes ou de pays sont généralement retranscrits selon leur prononciation dans la
langue d’origine. L’usage de voyelles longues ou courtes dépend de l’usage.
Ex :

4pari Pari (Paris)
4magvA Magvá (Moscou) – de Москва [maskva] en russe

LA PONCTUATION ET AUTRES SIGNES

0

— L’apostrophe se trouve notamment entre la particule o et le nom qui suit, ou après
l’auxiliaire dans certaines conditions. Il correspond exactement à l’apostrophe latin.

, (équivalant à une virgule), 1 (équivalant au point), 2
(indiquant une fin de paragraphe), 3 (indiquant une fin de chapitre).

— Les signes de ponctuations sont

— Le demi-tiret

.

sert notamment à délimiter les chiffres. Les chiffres sont notés par une

,

lettre de l’alphabet (sauf 0 qui emprunte le signe-virgule ).

4

— Le signe honorifique ouvrant
se place avant un nom propre ou parfois devant un nom
de ville ou de pays (transcrit par une majuscule). Pour marquer un haut honorifique

4 65

(divinités notamment), on ajoute un signe honorifique fermant ( --- ).

TYPE SYNTAXIQUE
La langue otherkine est de type VSO.
 On notera toutefois la seule exception du complément d’objet indirect, toujours placé avant
le verbe.

LES RÈGLES D’EUPHONIE
1) Déplacement de la voyelle longue
Un mot ne peut posséder qu’une seule voyelle longue au maximum (puisque celle-ci
supporte également l’accent tonique du mot). Si ce mot possédant une Vl est composé
avec un autre ou suffixé par un élément possédant également une Vl (pluriel, personnel,
etc.), la première perd son accentuation. L’allongement vocalique se place toujours sur la
dernière des positions possibles.
Ex :

dAklaBB

dáthla [daːθla] (forêt) 

daklA

dathlá [daθlaː] (des forêts)

LE GENRE DES NOMS
Genre lexical :
Sont masculins les noms désignant des êtres humains de sexe masculin et féminin les noms
désignant des êtres humains de sexe féminin. Le genre détermine l’accord de l’article, certains
adjectifs qualificatifs, etc., quelle que soit leur morphologie.
Ex :

dIm
ona

doe doe* / doiAg doiág* / dOiz dóidh*)
ona (femme)  fém. (onA oná / onAg onág* / onOiz onóidh )

dím (homme)  masc. (

Certains mots peuvent désigner des individus des deux sexes et sont donc épicènes. Le genre
sera donc défini en fonction du sens. Si le sens est indifférent, le nom sera traité comme un
féminin.
Ex :

tamred

tamred (ami, amie selon le sens)

— Le collectif (

tamradoiz

tamradoidh*) est féminin, comme tous les collectifs

tamreda

tamrenAg

— Le pluriel et le duel (
tamreda et
tamrenág, tous deux
réguliers) sont de genre incertain s’ils désignent à la fois des individus masculins
et féminins. Dans ce cas, ils seront considérés grammaticalement féminins.
La première règle s’applique également aux animaux si leur genre est spécifié par leur nom :

tarU tarú (taureau)  masc.
uSi ushi (vache)  fém.
Mais ux uch (Ux úch*, uxAg uchág*, uxoiz
Ex :

uchoidh), terme employé pour définir les
bovins en général (et souvent traduit en français par vache(s)) est féminin au singulier, au
pluriel (et au collectif), masculin au duel (cf. règle suivante).
Genre morphologique :
Dans les autres cas, le genre est défini comme suit, selon une règle morphologique :
— Les noms débutant par une consonne mutable sont féminins.
— Les noms débutant par une consonne non mutable sont masculins.
— Les noms monosyllabiques débutant par une voyelle sont féminins.
— Les noms plurisyllabiques débutant par une voyelle sont masculins.
 Un nom débutant par une voyelle peut donc changer de genre selon son nombre
(modification du nombre de syllabes).
 Les noms au collectif sont grammaticalement toujours féminins, même s’ils désignent des
êtres humains masculins.

dOiz

Ex :
dóidh (les hommes, les individus de sexe masculin en général, la gente masculine)
est grammaticalement féminin.
 Un mot débutant par la consonne g a une mutation première en ø ; cette forme peut donc
débuter par une voyelle mais reste toujours féminine (mot débutant par une consonne mutable)
même si elle est plurisyllabique (annulation de la règle des noms plurisyllabiques débutant par
une voyelle).

LES PLURIELS DES NOMS
1. Pluriel régulier des noms plurisyllabiques
Les noms plurisyllabiques ont un pluriel théorique régulier (mais il existe de très
nombreuses exceptions !) Ce pluriel varie en fonction de la dernière lettre ou syllabe du
mot ; on distingue dans cette syllabe les voyelles simples brèves (Vb), longues (Vl) et les
diphtongues (D).
— Finale en –Vb sauf a+ C  ajout d’un a.

tamred

tamreda

Ex :
tamred (ami) 
tamreda (amis)
— Finale en aC  remplacement de la voyelle a par la diphtongue wi.
Ex :

xanan

chanan (oiseau) 

xanwin

chanwin (oiseaux)

— Finale en D+C  la seconde voyelle de la diphtongue devient ai (création d’une
triphtongue) ; si la première voyelle de la diphtongue du singulier est a, le pluriel est
en áC.
Ex :

tamagwek tamagweth (rivière)  tamagwaik
uNaid ungaid (ville)  uNAd ungád (villes)

tamagwaith (rivières)

— Finale en Vl+C  Vl devient V + ajout de la diphtongue iá (si la voyelle longue est í,
le pluriel est simplement iáC).

cunEd

cuneiAd

Ex :
cunéd (pays) 
— Finale en Vb  allongement vocalique.
Ex :

ocune
dAkla

ocune (loup) 

ocunE

dáthla [daːθla] (forêt) 
de la voyelle longue
— Finale en Vl  invariable.


hynA

cuneiád (des pays)

ocuné (loups)

daklA

dathlá (forêts) – cf. § déplacement

hynA

Ex :
hyná (fleur) 
hyná (fleurs)
— Finale en D  la diphtongue devient wi.
Ex :

cunai

cunai (animal sauvage) 

cunwi

cunwi (animaux sauvages)

Récapitulatif des pluriels réguliers des noms plurisyllabiques :

vocaliques

consonantiques

finales

pluriels

exemples

Vb sauf a+C

-a

tamred  tamreda

a+C

a  wi

chanan  chanwin

D+C

V2  ai

tamagweth  tamagwaith

Vl + C

Vl  Viá

cunéd  cuneiád

Vb

Vb  Vl

okune  okuné

Vl

-

hyná  hyná

D

D  wi

cunai  cunwi

 Beaucoup de noms plurisyllabiques ont un pluriel irrégulier (pluriel archaïque,
diphtongue instable, alternance vocalique brève et longue, etc.)
Ex :

orcok orcoth (lieu, endroit)  orceik orceith (lieux, endroits)
mavaid mavaid (chaise)  mavoided mavoided (chaises)
afAl afál (pomme)  afelwA afelwá (pommes)

2. Pluriel des noms monosyllabiques
Les noms monosyllabiques n’ont pas de pluriel prédictif. Celui-ci est toujours indiqué
dans les dictionnaires.
Ex :

Zin

dhin [ðin] (homme, être humain, personne) 

Zain

dhain (hommes)


Related documents


langue otherkine
ideorelais
histoire de la langue
svl l2
lleonais
syerjchep language

Link to this page


Permanent link

Use the permanent link to the download page to share your document on Facebook, Twitter, LinkedIn, or directly with a contact by e-Mail, Messenger, Whatsapp, Line..

Short link

Use the short link to share your document on Twitter or by text message (SMS)

HTML Code

Copy the following HTML code to share your document on a Website or Blog

QR Code

QR Code link to PDF file Langue otherkine.pdf