PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



abattage Gaia printemps 2018.pdf


Preview of PDF document abattage-gaia-printemps-2018.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8

Text preview


ÉDITORIAL

,

TROIS PRIORITES

P

us la législature avance, et plus il est difficile de ne pas se sen-

La seconde priorité qui reste à réaliser avant la fin de cette législa-

ir proche de ce constat : ce qui a été accompli pour le Bien-

ture concerne l'interdiction de la castration chirurgicale (à vif) des

être animal dans nos trois Régions depuis 2014 est non né-

porcelets en Wallonie. A ce titre, une récente enquête menée par le

gligeable. La régionalisation de cette compétence, scindée de

bureau de sondages Ipsos à la demande de GAIA rapporte que près

l'Agriculture, fait sans doute unique au monde, a permis de créer une

de neuf wallons sur dix (88%) sont en faveur d'une telle mesure. Pe-

dynamique inédite, qui aura contribué à faire de belles avancées pour

tite primeur pour vous, chers membres et lecteurs: tout laisse à croire

les animaux et leur bien-être. Je pense notamment à l'interdiction des

que ce vœu de longue date est en passe d'être exaucé, puisqu'une

élevages à fourrure en Wallonie et à Bruxelles, la stérilisation obliga -

proposition de décret vient d'être introduite par le député wa llon Josy

toire des chats dans les trois régions du pays, et à l'interdiction des

Arens (cdH) et a été co-signé par la députée Christiné Defraigne (MR).

abattages rituels sans étourdisseTroi sième

ment en Wallonie et en Flandre.

et

dernière

grande

priorité pour les prochains mois :
Ces

victoires

doivent

ne

le très attendu code wa llon du

nous

Bien-être animal, dont la publi-

importantes

cependant

pas

et

cation devrait être imminente.

nos actions. Près d'un an avant

Vue .comme une refonte de la loi

l'échéance électorale des régio-

cadre de 1986, cette initiative du

nales de mai 2019, il y a notam-

ministre wal lon du Bien-être ani-

ment trois grandes priorités que

mal, Carlo Di Antonio (cdH), de-

j'aimerais voir portées.

vrait permettre d'autres avancées

faire

relâcher

nos

efforts

en matière de bien-être an imal
La première concerne le recours

en Wallonie. Une des proposi-

en annulation du décret wallon

tions phare de ce texte prévoit

interdisant l'abattage sans étour-

notamment l'interdiction de l'éle-

dissement, introduit par les communautés musulmane et juive au-

vage de poules pondeuses en cages, améliorant ainsi la qualité de vie

près de la Cour Constitutionnelle. GAIA a décidé d'intervenir dans la

de centa ines de milliers de poules chaque année daris la rég ion.

procédure juridique en soutien à la Région wallonne. Et nous allons
en faire de même en Flandre, où le décret est également contesté. Il

Enfin, avant de vous lancer dans la lecture de ce passionnant dernier

s'ag ira dès lors de tout mettre en œuvre pour conserver ces interdic-

numéro de notre magazine, j'atti re votre attention sur cette étape

tions adoptées à la quasi unanimité par les parlementaires des deux

importante qui vient d'être franchie dans notre pays : après 10 ans de

régions et qui permettront à des milliers de moutons et de bovins

campagnes et d'actions sans relâche, nous avons finalement réussi

d'échapper à terme à la souffrance inutile et évitable de l'égorgement

d'obtenir une loi qui rend, au terme d'une période transitoire, la sté-

en pleine conscience.

rilisation de tous les chats obligatoire dans les trois régions du pays.
Cette loi était notamment attendue de longue date par les refuges

J'aimerais souligner à ce sujet que GAIA vient de remporter une im-

qui accueillent chaque année dés nichées de chatons non désirés par

portante affaire en justice contre la commune d'Ottignies (Louvain-

dizaines de milliers, et dont une bonne partie d'entre eux (49% en

la-Neuve) où nous avions contesté le placement par les autorités lo-

Wallonie et 38% en Région de Bruxelles-Capitale) finissent tragique-

cales de conteneurs à dépouilles d'ovins abattus mis en place pour la

ment euthanasiés, faute de place ou d'adoptants. Pour cela, je tenais

fête du sacrifice en 2015. Cette bataille juridique de deux ans et demi

encore une f?is à vous remercier, pour votre précieux soutien et en-

vient donc de prendre fin puisque le tribunal de première instance

gagement, sans lesquels ce résultat historique n'aurait pas pu être

du Brabant wallon a reconnu qu'Ottignies avait commis une erreur

atteint.

de communication susceptible d'inciter à des pratiques illégales. Le
tribunal a condamné la commune à payer à GAIA les frais de justice
qui s'élèvent à 1540 euros. Il est vrai que les abattages à domicile sont
interdits en Belgique depuis 1988 et qu'un petit rafraîchissement de

Michel Vandenbosch

mémoire peut, dès lors, toujours être une bonne chose . ..

Président

GAIA printemps 2018 3