PDF Archive

Easily share your PDF documents with your contacts, on the Web and Social Networks.

Share a file Manage my documents Convert Recover PDF Search Help Contact



abattage Gaia printemps 2018.pdf


Preview of PDF document abattage-gaia-printemps-2018.pdf

Page 1 2 3 4 5 6 7 8

Text preview


ON EN PARLE

La célèbre actrice et militante pour les
droits des animaux, Pamela Anderson a adressé fin décembre au Ministre
flamand du Bien-être animal, Ben Weyts
(N-VA), une lettre l'exhortant à tenir sa
promesse, faite lors de sa prise de fonctions en 2014, d'interdire l'élevage d'animaux à fourrure en Flandre.
« J'avais été heureuse d'apprendre par
mes amis de PETA et de GAIA que vous
vous étiez engagé à interdire l'élevage
d'animaux à fourrure en Flandre (. .. )
Monsieur le Ministre, je vous demande
d'honorer votre engagement en proposant sans plus attendre une loi interdisant
cette pratique », s'est-elle notamment
exprimée.

Le Ministre a alors immédiatement réagit,
rassurant que l'objectif du gouvernement
était clair : l'abattage des animaux uniquement pour leur fourrure n'est plus de
ce temps et que cette pratique doit être
arrêtée. Une proposition allant dans ce
sens est d'ailleurs en cours de discussion.

Cette avancée absolument remarquable
pour le bien-être des crustacés, trop souvent ignoré, voire méprisé par beaucoup,
permet enfin de légitimer le fait que les
homards et autres crustacés possèdent
des systèmes nerveux complexes et qu'ils
ressentent de la douleur lorsqu'ils sont
ébouillantés. L'évidence n'est en tout cas
plus à démontrer chez les scientifiques.
Le président de GAIA, Michel Vandenbosch, et le professeur en neuroscience
de l'Université Liège, Steven Laureys,
lauréat du prix Francqui 2017, ont à ce
propos co-signé une opinion parue le 15
janvier dernier dans le quotidien flamand
De Standaard. Tous deux plaident pour
qu'une interdiction similaire soit mise en
place en Belgique, et argumentent, au
même titre que les mammifères, reptiles,
amphibiens et poissons, que certains
crustacés et invertébrés devraient au
moins êtres étourdis avant d'être tués .
Le Ministre du Bien-être animal wallon,
Carlo Di Antonio (cdH), qui a également
reconnu que le homard était sensible à la
souffrance, a demandé au Conseil wallon
du bien-être animal de remettre son avis
sur cette question .

8 printemps 201 8 GAIA

C'est avec ces mots forts et clairs que la
présidente de l'Intergroupe parlementaire
européen pour le bien-être animal, la finlandaise Sirpa Pietikainen, s'est exprimée en
janvier dernier, lors d'une conférence dédiée
au x conditions de transport des animaux
dans l'Union européenne et à l'export.
Sa réaction faisait à suite à la diffusion
d'un documentaire de la chaîne de télévision allemande ZDF, faisant état de la situation dramatique que subissent toujours
des millions d'animaux chaque année.
La députée européenne regrette que la
Commission européenne n'ait pas encore
agi concrètement, notamment depuis la
remise de nos 1.069 .715 signatures contre
les transports longues distances en septembre dernier, et plaide pour que soit
constituée une commission d'enquête
dans les plus brefs délais.
Malgré la position adoptée par nos trois
ministres du Bien-être animal de limiter
le temps de transport et d'adopter des
exigences beaucoup plus strictes et plus
précises concernant les conditions lors
de ces transports, la Belgique continue
de permettre l'export de bovins vers des
pays tiers comme la Turquie. Face à cette
contradiction entre le régional et le fédéral, GAIA demande que le Ministre fédéral
de l'Agriculture suive cet appel en levant
les autorisations d'export de bétail induisant des transports longues distances.