Memoire collective Violences Politiques en Guinée.pdf


Preview of PDF document memoire-collective---violences-politiques-en-guinee.pdf

Page 1...4 5 678358

Text preview


SOMMAIRE
Eclairage méthodologique

page 07

Introduction

page 08

Constellation guinéenne

page 10

PREMIÈRE PARTIE : Guinée, une histoire traversée par les violences politiques

page 16

Introduction

page 18

Guinée, itinéraires d’une mémoire meurtrie

page 20

« À vous la parole » : le récit perdu des années Sékou

page 36

Halimatou Camara, la soif de justice en héritage

page 40

Les pendaisons publiques du 25 janvier 1971

page 46

Extrait « Le cadavre dans l’oeil », Hakim BAH (2013)

page 49

Camp Boiro, Kankan, Kindia : un ancien prisonnier raconte

page 52

Écrire en prison

page 60

Tierno Monenembo, s’exiler pour écrire la souffrance des siens

page 62

Des archives privées pour enrichir la mémoire collective ?

page 68

De la violence d’État à la violence comme mode d’interpellation de l’État

page 70

DEUXIÈME PARTIE : Violence et politique dans la marche vers l’indépendance

page 74

Introduction

page 76

Pouvoir et menaces, aux sources de l’imaginaire politique de Sékou Touré

page 78

La violence politique en Guinée, de juin 1954 à octobre 1958

page 91

1954, une année de violences politiques

page 94

Une rhétorique du complot déjà présente avant l’indépendance

page 96

Le récit historique comme outil de mobilisation

page 98

Sékou Touré, « l’homme africain décisif » selon Aimé Césaire (1959)

page 100

Extrait du discours d’Ahmed Sékou Touré, président du conseil de gouvernement de la Guinée,
prononcé à Conakry en août 1958 à l’occasion de la visite du général de Gaulle

page 102

TROISIÈME PARTIE : Politique du complot et répression sous Sékou Touré

page 106

Introduction

page 108

Guinée, avril-mai 1960 : le complot fondateur

page 110

Djibril Tamsir Niane, l’enseignant accusé de complot (1961)

page 138

Les commerçantes dans la rue, retour sur le « complot des femmes » d’août 1977

page 144

La définition de l’ennemi sous Sékou Touré

page 145

1971, l’année de la grande purge

page 154

Surveiller au quotidien

page 170