Rapport de l Isie sur le deroulement des election.pdf


Preview of PDF document rapport-de-l-isie-sur-le-deroulement-des-election.pdf

Page 1 2 3 456297

Text preview


devait tout à la fois mettre en place les organes de l'administration électorale et mettre en
œuvre le processus électoral, en l'absence de registre électoral, et dans une ambiance de
suspicion générale quant à la transparence et l'honnêteté d'élections organisées en Tunisie.

Si l'organisation des élections par l'instance a été de l'avis de tous les observateurs une
véritable réussite, cela revient aux efforts conjugués de plusieurs parties dont le gouvernement
provisoire et la société civile et politique qui ont fait preuve de grande volonté et qui ont été
d'une aide et d'un soutien précieux à l'Instance, confiants qu'ils étaient en sa capacité à
organiser des élections libres, transparentes et régulières pour la première fois en Tunisie. Il
en est allé de même pour le personnel de l'Instance Supérieure Indépendante pour les
Elections, qui a été particulièrement dévoué dans l'accomplissement de leur mission.
Reste l'ingrédient le plus important du succès, qui revient à la foi des électeurs en ces
élections et à leur volonté de s'autodéterminer, en participant massivement le jour du scrutin,
un acquis qu'il faudra aujourd'hui consolider et généraliser à tous les électeurs, notamment
ceux d'entre eux qui n'ont pas participé à l'inscription active ou qui se sont abstenus.
En guise de clôture de ce rendez-vous historique, et en application de l'article 13 du Décret-loi
n°35 relatif à l'élection d'une Assemblée Nationale Constituante, l'Instance présente aux
pouvoirs publics, à l'opinion publique et à toutes les composantes de la société civile et
politique son rapport sur le processus électoral.
A travers ce rapport, l'Instance cherche avant tout à mettre à profit l'expérience acquise, tant
au niveau institutionnel, en ayant posé les bases d'une administration électorale indépendante
et neutre, qu'au niveau de l'action entreprise pour réaliser l'objectif premier d'organiser des
élections libres, honnêtes et transparentes. Cela est d’autant plus important que notre pays est
appelé à connaître de nouvelles échéances électorales, qu'elles soient législatives,
présidentielles ou municipales ou toutes autres élections qui seront induites par le nouveau
régime politique qui sera adopté par la future Constitution, y compris un éventuel référendum
sur cette même Constitution en cas de besoin, ce qui nécessite de tirer les leçons de
l'expérience passée et de la consolider au plus vite.
Ce rapport ne prétend pas évaluer le processus électoral de façon globale, scientifique et
objective, mais tend plutôt à présenter la position de l'Instance eu égard aux difficultés
rencontrées, aux insuffisances enregistrées et à formuler les recommandations qui lui
semblent à même de permettre de les dépasser afin de consolider une instance
4